L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

❖ Infos Externes

❖ Le boulet immobilier de la CIPAV (Contrepoints, 8 mai 2016)

Boulet cipavNDLR: La presse confirme le délabrement du parc immobilier de la CIPAV.

quelques lignes pour vous informer que la presse reprend à son compte les éléments que notre collectif lui a transmis et les faits que nous dénonçons depuis plusieurs mois.
 
Vous trouverez à titre d'exemple, un article assez bien écrit et très documenté.
 
Nous vous invitons à diffuser l'information au plus grand nombre car il grand temps que la CIPAV soit mise sous tutelle pour mettre fin à la gestion catastrophique des dirigeants actuels de la Caisse.
 
Notre collectif lance à ce sujet un SOS car la CIPAV est en réel danger et c'est les adhérents qui en seront les premières victimes.

Déjà au cœur de la tourmente pour sa gestion, la CIPAV revient dans l’actualité pour la gestion de son patrimoine immobilier d’immeubles à Paris.


 

Logo contrepointsIl y a quelques jours, je revenais en détail sur les dérives, de plus en plus inquiétantes, de la CIPAV. Cette caisse de gestion des retraites des professions libérales montre en effet de graves lacunes dans sa gestion, dénoncées par la Cour des Comptes. Malheureusement, ce n’est pas tout.

En effet, le patrimoine de la CIPAV compte quelques immeubles parisiens, dont deux d’habitations, dont la gestion laisse pour le moins à désirer.

Et ici, « pour le moins » est probablement un euphémisme qui se range dans la catégorie olympique, à l’instar des termes employés par la Cour des Comptes pour caractériser la gestion de la CIPAV, justement, ou les qualificatifs qui viennent à l’esprit des personnes un peu au courant de l’état général du RSI, le pendant de la CIPAV, pour l’assurance maladie.

 

Lire la suite

❖ Les très inquiétantes dérives de la CIPAV (Contrepoint, 17 avril 2016)

Logo contrepointsPour François Le Président, pédalomane des univers parallèles, aucun doute n’est possible : la France va mieux. Pour les Français de ce monde-ci, en revanche, la situation ne cesse de se dégrader. Et pour les Français établis en profession libérale, en indépendants ou en auto-entrepreneurs, à la dégradation économique de la situation on doit ajouter celle, bien plus irritante, des services publics, qui semblent se battre pour faire toujours pire.

C’est ainsi que le RSI, le Régime Social des Indépendants, se classe sans conteste comme la pire branche de sécurité sociale que l’administration française peut imposer à ses ressortissants, comme j’ai pu le relater à plusieurs reprises dans ces colonnes.

Logo cp Il serait cependant dommage d’oublier l’aspect dynamique de la conjoncture française actuelle : la course à la catastrophe administrative est lancée et si, indéniablement, le RSI tient sans conteste le haut du podium dans la médiocrité du service rendu et dans la dangerosité de ses exactions envers ses cotisants, l’organisme est de plus en plus talonné par une autre magnifique construction sociale aux délires administratifs totalement incontrôlés.

Lire la suite

❖ ☁ Courrier adressé par un adhérent CIPAV à Mr Selmati suite à son courrier à Capital

Vignette temoignage(Témoignage n°124)

Monsieur le Directeur Général,

Par mail, vous avez adressé à vos "adhérents" copie du courrier que vous avez envoyé à la rédaction de la revue CAPITAL suite à un article paru dans cette revue. Dans ce courrier, vous vantez vos mérites et niez tout dysfonctionnement de la CIPAV dont vous avez la direction.

Vous vous offusquez de la connotation négative de cet article et évoquez trois hypothèses pour tenter d'expliquer cette "mauvaise presse". Je vous en soumets une quatrième: votre organisme dysfonctionne à un point que je n'avais jamais rencontré et je voudrais vous en apporter le témoignage.


Cliquez sur les images ci-dessous pour lire la suite:

Lire la suite

❖ Courrier de Mr Olivier Selmati adressé au magazine CAPITAL

Courrier rédigé le 22 Mars 2016 par Mr Selmati, Directeur général de la CIPAV, à l'attention de François Genthial, rédacteur en chef du magazine CAPITAL:

Mr le rédacteur en chef,

Je prends la liberté de vous écrire à la suite de l'article "Cipav: la caisse de retraite qui martyrise les indépendants", paru dans votre numéro n°294 de mars 2016.

À titre liminaire, je tiens à préciser qu’un débat interne au sein de la Cipav nous a conduits à nous  interroger sur l’opportunité d’u n tel courrier. Afin de défendre l’action des 300 salariés qui s’investissent  actuellement au redressement de la Cipav, il nous a paru opportun de vous faire part de nos observations  sur un article ne correspondant en rien à  la réalité  actuelle de la caiss e. Toutefois, cette lettre ne constitue  en rien une demande de droit de réponse.

(...)

Lire la suite ci dessous :

 

Lire la suite

❖ Article de la CIPAV à propos de l'article du magazine CAPITAL

Cipavinfo0119(Publié le 4 Avril 2016 sur le site de la CIPAV)

Article de Capital sur la Cipav : une vision partiale et erronée

Dans son édition datée de mars, le magazine Capital a fait paraître un article consacré à la Cipav. Le mensuel a choisi de s’appuyer sur des faits anciens et d’offrir une tribune à quelques détracteurs de la caisse, plutôt que de rendre compte des nombreuses améliorations mises en œuvre depuis 2015 et présentées par Olivier Selmati, le directeur de la Cipav, lors de son entretien avec le journaliste du magazine.

Pour rappel, au terme d’une année de réorganisation profonde visant à une rénovation totale de la relation de service avec ses adhérents, la Cipav a notamment réussi à :

- résorber le stock structurel que connaissait le service courrier depuis des
  années ;

- réduire de trois mois à trois jours les délais d’encaissement des chèques grâce
  à un partenariat avec la CCMSA (Caisse centrale de la mutualité sociale
  agricole) ;
 

Lire la suite

❖ Tempête sur la CIPAV (Que Choisir n°142, Avril 2016)

Que choisir 143Des dificultés démographiques et financières ont été aggavées par une "gestion déplorable", dénoncée par la cour des comptes.

(...) 5 Questions à ... Ronan Le Breton, représentant du syndicat national des auteurs de Bandes dessinées (SNAC-BD)

"Les précaires payent la retraite de gens déjà installés"

Lire l'article complet ci-dessous, cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Lire la suite

❖ Cipav, la caisse de retraite qui martyrise les indépendants (Capital n°294)

Capital294Pensions non versées, appels de cotisations farfelus, erreurs de calcul grossières, service clients inexistant ... Elle le fait expès ou quoi ?

A 60 ans et 43 années de turbin au compteur, Alain Taté pensait pouvoir prendre un repos bien mérité. En 2012, il demande donc à sa caisse de retraite, la cipav, de bien vouloir commencer à lui verser ses pensions. Impossible lui répond-elle, il vous manque 39 trimestres pour pouvoir profiter du taux plein. Pardon ? Après une aussi longue carrière ?

 

Lire la suite