L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

► La CIPAV ou l’art d’étouffer un scandale !

Cipavinfo0019Le débat actuel sur les caisses de retraites ne laisse présager rien de bon et l’exemple de la CIPAV en est la parfaite illustration, puisque tous les voyants sont rouges depuis longtemps et que rien ne se passe, pire cela s’aggrave !

Monsieur le Premier Ministre est au courant, ainsi que sa ministre de la Santé et des Affaires Sociales, des turpitudes de la CIPAV et pourtant silence total …

Des promesses à dormir debout, des calculs fallacieux adoubés d’équations sulfureuses, des heures d’attente au téléphone, une absence de réponse aux questions posée, et j’en passe, c’est le seul traitement auquel ont droit une bonne partie des adhérents de la caisse vieillesse CIPAV.

L’illustre Jean-Jacques ROUSSEAU, auteur en autre du Contrat Social doit se retourner dans sa tombe devant toute cette morgue exprimée !

Tous ces incapables administrateurs aux discours hautains, à la personnalité obséquieuse qui se targuent de représenter l’ensemble des cotisants, que nous sommes.

Pourtant force est de constater, les organismes de contrôle de la CIPAV semblent être enfermés dans un mutisme éloquent et le peu des collaborateurs que nous avons contactés ou qui nous ont contactés se perdent en conjectures plus ou moins brimés par une hiérarchie, elle même soumise à je ne sais quel autre contrainte.

Actuellement, la Cour des Comptes, IGAS, la MNCOSS, le Parquet de Paris ont en mains les divagations d’agissements de la CIPAV. Il est curieux de constater avec quelle lenteur, quelle discrétion les conclusions de ces organismes semblent s’évaporer dans les hautes sphères de nos institutions nationales.

Nous avons eu le mérite de former notre association pour œuvrer en toute transparence à « éclaircir » quelques dizaines de dossiers litigieux ou embarrassants pour la CIPAV. C’était déjà trop pour la CIPAV !

Notre action gène la CIPAV … Tant mieux et ce n’est que le début.

Nous avons déjà gagné une procédure qui tendait à nous faire retirer le nom de domaine CIPAV.INFO. Une instance internationale les a déboutés.

Une procédure pénale est actuellement en cours d’élaboration et sauf erreur ou omission de notre part, il semble que certaines opérations attachées au marchés publiques de la CIPAV ne sont pas toutes à fait règlementaires, voire délictueuses.

Mesdames et Messieurs les responsables ou coupables de tant de laxisme au sein de cet organisme privé sous contrôle de l’Etat êtes encore dans les limbes d’une obscure situation qui vous dépasse.

Je me remémore quelquefois les scènes guignolesques de nos chers dirigeants de caisse vieillesse qui arboraient avec fierté et cynisme leur minable prestation dans l’hémicycle parlementaire pour se faire valoir devant le président de cette assemblée lors des débats sur l’auto-entreprise : http://videos.senat.fr/video/videos/2010/video4379.html

Auront-ils le même discours lorsqu’ils rendront des comptes devant d’autres instances légales ?

L’avenir nous le dira car tout cela est vraiment DOMMAGEABLE pour les adhérents de la CIPAV qui n’ont malheureusement pas d’autres que de payer des cotisations obligatoires à un organisme qui ne les respecte pas et qui les néglige volontairement.

Pour notre part, il est hors de question d’accepter cet état de fait et certains médias vont être saisis prochainement de toute cette affaire dans l’espoir mettre en exergue toute cette ignominie !


Un indigné parmi d’autres indignés adhérents de la CIPAV.
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire