L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

Plomb

❖ Le boulet immobilier de la CIPAV (Contrepoints, 8 mai 2016)

Boulet cipavNDLR: La presse confirme le délabrement du parc immobilier de la CIPAV.

quelques lignes pour vous informer que la presse reprend à son compte les éléments que notre collectif lui a transmis et les faits que nous dénonçons depuis plusieurs mois.
 
Vous trouverez à titre d'exemple, un article assez bien écrit et très documenté.
 
Nous vous invitons à diffuser l'information au plus grand nombre car il grand temps que la CIPAV soit mise sous tutelle pour mettre fin à la gestion catastrophique des dirigeants actuels de la Caisse.
 
Notre collectif lance à ce sujet un SOS car la CIPAV est en réel danger et c'est les adhérents qui en seront les premières victimes.

Déjà au cœur de la tourmente pour sa gestion, la CIPAV revient dans l’actualité pour la gestion de son patrimoine immobilier d’immeubles à Paris.


 

Logo contrepointsIl y a quelques jours, je revenais en détail sur les dérives, de plus en plus inquiétantes, de la CIPAV. Cette caisse de gestion des retraites des professions libérales montre en effet de graves lacunes dans sa gestion, dénoncées par la Cour des Comptes. Malheureusement, ce n’est pas tout.

En effet, le patrimoine de la CIPAV compte quelques immeubles parisiens, dont deux d’habitations, dont la gestion laisse pour le moins à désirer.

Et ici, « pour le moins » est probablement un euphémisme qui se range dans la catégorie olympique, à l’instar des termes employés par la Cour des Comptes pour caractériser la gestion de la CIPAV, justement, ou les qualificatifs qui viennent à l’esprit des personnes un peu au courant de l’état général du RSI, le pendant de la CIPAV, pour l’assurance maladie.

 

Lire la suite

► Le patrimoine de la CIPAV a du plomb dans l'aile

Cipavinfo0090Depuis 3 ans notre collectif dénonce le scandale et la gestion désordonnée de la CIPAV.

Depuis 30 ans, les dirigeants de la CIPAV, actuels et passés, affirment que tout va bien et que cela s’améliore encore.

Face à ce constat dissonant, notre collectif tire clairement la " sonnette d'alarme " car force est de constater que les affirmations et les déclarations des dirigeants de la CIPAV sont souvent contradictoires, voir même aux limites de l'utilisation frauduleuse de la vérité.

Pour exemple flagrant, en réaction au rapport de la Cour des comptes de février 2014, Monsieur Jacques Escourrou*, en tant que président du Conseil d'administration et Monsieur Jean Marie Saunier** en tant qu'ancien directeur, de la CIPAV et du Groupe Berri, ont déclarés par écrit " la mise en œuvre de la politique immobilière d'investissement s'est traduite par le quasi-doublement de la valeur vénale du patrimoine immobilier de la CIPAV, qui est passé de 232.3M€ en juin 2010 à 442.5M€ en décembre 2013 ".

Lire la suite