L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

Actualités

  • ☁ Témoignage N°011 :  "constat général"

    TemoignagesSuite aux nombreuses manœuvres de la CIPAV, consistant à dénigrer et tenter de museler notre association, je tiens, par ce nouveau témoignage, à manifester mon soutien à tous les floués de la CIPAV.


    Il faudrait, tout d'abord, que nous cessions d'employer le terme "dilatoire" lorsque nous évoquons le comportement de la CIPAV. En effet, ce terme veut dire" qui vise à gagner du temps"; et la finalité de la CIPAV n'est pas de gagner du temps, mais de ne jamais payer ce qu'elle doit à ses "cochons" de payeurs d'adhérents!
     

    Lire la suite

  • ☁ Témoignage N°010 : "probléme handicap"

    TemoignagesL’invalidité est un sujet très grave dans la vie d’un citoyen. Ce n’est pas par gaité de cœur que l’on cesse définitivement son activité pour raisons de santé. Le principe même de cette garantie ( définition ) est d’évaluer l’invalidité , ce n’est pas évaluer l’altération grave et stabilisée de l’état de santé d’une personne : c’est d’évaluer les effets de cette altération sur sa capacité́ de travail et de gain, en vue de sa compensation financière partielle ou minimale par les programmes sociaux.
    Le principe même de votre prestation dite CONTRAT PREVOYANCE INVALIDITE qui est une assurance obligatoire est d’indemnisé la perte de gain qui représente le préjudice.

    Lire la suite

  • ☁ Témoignage N°009 : "problème cotisation"

    TemoignagesJe suis « jeune » (le temps passe…) diplômé en architecture, et je remercie la CIPAV. Cette dernière m’a en effet permis de comprendre très tôt la nature du système dans lequel j’étais sensé faire une belle carrière. La formule « Travailler plus pour gagner plus », j’en ai ri comme beaucoup, l’ai remplacé comme beaucoup aussi par « travailler plus pour gagner moins ou rien », mais finalement avec la CIPAV, il faut juste « payer plein pot pour travailler ».

    Etudiant, j’ai travaillé un petit peu pour aider à financer mes études, et alléger un peu mes parents qui payaient tout. J’ai donc pris le statut de micro-entreprise, ancêtre de l’auto-entrepreneur. Contrairement à la plupart de mes camarades qui ne déclaraient rien du tout, malins qu’ils ont été, j’avais choisi d’avoir des statuts d’entreprise, car je savais déjà que la vie de salarié n’était pas pour moi, et que quoi qu’il arrive je serais à mon compte dans l’avenir.

    Grossière erreur …

    Lire la suite

  • ☁ Témoignage N°008 : " problème cotisation "

    TemoignagesMes problèmes avec la CIPAV sont d’abord ceux de tout le monde, à savoir des problèmes de communication : nécessité d’appels sans cesse répétés (toute une journée quelquefois !) avant que la ligne soit libre ; temps d’attente annoncé à moins d’une minute, en réalité un quart d’heure à une demi-heure ; dialogue difficile avec les conseillères, etc…

    Ma situation personnelle (moins grave que d’autres d’après les témoignages que j’ai pu lire, mais quand même…) est la suivante : je suis à la retraite depuis le 1er mars dernier et, alors que mon dossier est traité et réglé depuis longtemps avec les autres caisses ( au nombre de six !), à la CIPAV tout est bloqué…

    Lire la suite

  • ► La CIPAV se prend les pieds dans le tapis !

    Cipavinfo0054Je cotise à la CIPAV (cotisations CIPAV retraites). La CIPAV s'est trompée dans le calcul de mes trimestres et de mes cotisations (incidence : 9 mois de décalage sur ma date de départ en retraite).

    Faire une erreur est une chose qui peut arriver à tout le monde. Mais… Mais…

    Lire la suite

  • ► "La CIPAV" ou "Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué (2/2) ?

    Cipavinfo0072Deuxième épisode, pas triste non plus pour illustrer les problèmes de la CIPAV !
    C'est la suite du premier épisode, daté du 30 septembre 2013, sous le même titre.

    La CIPAV s'enfonce de nouveau dans les profondeurs du ridicule.

    Explications factuelles.

    Le 3 juin 2013, la CIPAV m'indiquait que je devrais payer ma cotisation d'un montant de 7038 €, au 15 octobre 2013.
    Il était temps que la CIPAV reconnaisse que ses calculs antérieurs étaient faux ; ça y est, nous étions d'accord sur le montant (c'est moi qui avais parfaitement rectifié leurs erreurs, toutes du fait de la CIPAV).

    Lire la suite

  • ► "La CIPAV" ou "Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? (1/2)"

    Cipavinfo0072La procédure paraît très simple : en janvier 2013 (comme chaque année), le cotisant à la CIPAV que je suis (comme bien d'autres !) reçoit un formulaire d'une page sur lequel :

    - je valide le montant de mes revenus 2011 qui y est indiqué (la CIPAV l'a obtenu précédemment par ma déclaration annuelle de revenus que font toutes les personnes non salariées) ;
    - et je signale la "classe" que je choisis pour la retraite complémentaire.

    Avec cela, la CIPAV peut calculer mes cotisations retraites 2013. Il n'y a que ces 2 données sur le formulaire, au moins c'est simple ! Mais nous sommes à la "CIPAV-problème", et rien n'est simple, même pour les "CIPAV cotisations". Nous sommes très nombreux à le constater tous les jours. Je m'explique !

    Lire la suite

  • ► La CIPAV ou l’art d’étouffer un scandale !

    Cipavinfo0019Le débat actuel sur les caisses de retraites ne laisse présager rien de bon et l’exemple de la CIPAV en est la parfaite illustration, puisque tous les voyants sont rouges depuis longtemps et que rien ne se passe, pire cela s’aggrave !

    Monsieur le Premier Ministre est au courant, ainsi que sa ministre de la Santé et des Affaires Sociales, des turpitudes de la CIPAV et pourtant silence total …

    Des promesses à dormir debout, des calculs fallacieux adoubés d’équations sulfureuses, des heures d’attente au téléphone, une absence de réponse aux questions posée, et j’en passe, c’est le seul traitement auquel ont droit une bonne partie des adhérents de la caisse vieillesse CIPAV.

    L’illustre Jean-Jacques ROUSSEAU, auteur en autre du Contrat Social doit se retourner dans sa tombe devant toute cette morgue exprimée !

    Lire la suite