L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

► Brûler son passeport pour dénoncer le scandale de la CIPAV

Cipav bruler passeportLe 20 juin 2016 à 15h00, a l'issu de l'assemblée générale de l'association CIPAV INFO et avec le soutien des participants, le président de l'association s'est rendu dans le calme devant le siège social de la CIPAV (caisse interprofessionel de prévoyance et assurance vieillesse) pour y bruler son passeport français et demander sa déchéance de nationalité, pour dénoncer la gestion désordonnée et le service déplorable aux adhérents de la CIPAV.


Brûler son passeport pour dénoncer le scandale... par Cipav_Info

La CIPAV est la principale caisse de retraite des travailleurs indépendants soit environ huit cent mille adhérents, ses disfonctionnement sont connus de tous, récurrents et le préjudice des adhérents perdure depuis des dizaines d'années ce qui cause des situations épouvantables et oblige certains entrepreneurs à fermer leurs entreprises pour fuir les avanies de la CIPAV

Cette action symbolique sort de l'ordinaire et met une nouvelle fois le scandale de la CIPAV sous le feu de l'actualité car il y a dans ce scandale une urgence sociale notamment concernant la réalité du montant des fonds de réserve de la CIPAV.

 

Loin d'être un acte de colére, ce geste un peu fou est motivé par l'ardent désir des vicitmes de la CIPAV de voir respecter les normes administratives, les lois et le bon fonctionnement d'une caisse de retraite dont l'état français à la responsabilité pleine et entière, en tant que donneur d'ordre.

A titre d'exemple, il est à noter que c'est Monsieur Thomas Fatome, directeur de la Sécurité sociale qui a désigné parmi ses collaborateurs, Monsieur Olivier Selmati comme actuel directeur de la CIPAV.

Face à cette situation déplaisante et déplacée, le collectif CIPAV INFO défend avec courage et réussite les droits des adhérents de la CIPAV depuis maintenant trois ans.

Il est certain que cette association a entrepris depuis sa création un véritable travail de fourmis afin de mettre au jour le scandale de la CIPAV et de venir en aide aux victimes aussi diverses que multiples (retraités, adhérents, salariès,...).

Le collectif CIPAV INFO est motivé par l'esprit du bénévolat, de la justice et ne se laisse aller à aucune violence même si bruler un passeport est tout sauf un geste anodin.

Ce geste prémidité et soumis à l'approbation du collectif est un véritable cri du coeur, une ultime démarche pour dénoncer le scandale de la CIPAV.

Depuis sa création, le collectif CIPAV INFO n'a pas cessé de dénoncer aux autorités compétentes les dérives de la CIPAV et de ses dirigeants.

Les faits ont été reconnus par la Cour des comptes et de très nombreux médias. Il y a même eu des condamnations judiciares pour des anciens dirigeants mais force est de constater que dans l'ensemble les dirigeants sont les mêmes depuis des années et que rien ne change vraiment dans son fonctionnement anarchique.

Malgré cette inertie, le collectif CIPAV INFO fait preuve de l'abnégation des petits qui n'ont plus rien à perdre.

Derrière le scandale de la CIPAV, il faut comprendre qu'il y a des hommes et des femmes qui souffrent des violences administratives de la CIPAV.

Le terme de violences administrative est approprié car être poursuivis injustement par des huissiers ou ne pas percevoir votre retraite dans de bonnes conditions, c'est tout sauf agréable et chacun peut comprendre que cela peut causer des dégats dans des entreprises individuelles souvent fragiles de par leur strucutre.

Les adhérents de la CIPAV et le président de CIPAV INFO ne sont pas des terroristes, ce sont juste des citoyens, des adhérents, des bénévoles qui désespérent de subir une profonde injustice et de ne pas pouvoir obtenir les droits associès au paiement  des cotisations indues.

Concernant le paiement de ses fameuses cotisations indue, il est prouvé depuis le rapport de la Cour des comptes de 2014 que la CIPAV encaisse depuis des années et sans aucun motif valable des sommes qu'elle ne devrait pas percevoir. Des milliers d'adhérents sont victimes de cette "erreur en faveur de la Caisse"  et malgré les faits, la CIPAV n'alerte pas ses adhérents ou n'a pas entrepris le moindre remboursement, ce qui lui permet de bénéficier de cet argent.

Selon plusieurs source, on parle de quelques centaines de millions à plus d'un milliard d'euros de cotisation indues, ce qui est tout bonnement hallucinant.

Face à l'ampleur du scandale de la CIPAV, le geste du Président de CIPAV INFO de bruler son passeport est une évidence, un geste citoyen comme l'a pu être le fait de bruler un soutien gorge chez les féministes ou de lever son poing sur l'estrade d'un podium.

Espérons que ce geste salutaire et plein d'espoir va mobiliser les esprits et les moyens nécessaires pour mettre fin au scandale de la CIPAV.

Voir la vidéo n°2: ► ☁ Témoignages de victimes devant le siège de la CIPAV (20 Juin 2016)

 

Justice Groupe Berri Yann Franquet Vidéo CIPAV passeport

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire