L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

► CIPAV, le premier génocide administratif de France

Cipavinfo0179La CIPAV, sa tutelle et ses dirigeants sont responsables d'un véritable génocide administratif car ils ont contribué activement à la destruction du modéle des retraites des travailleurs indépendants et qu'ils mettent gravement en danger des centaines de milliers d'adhérents de la CIPAV car la caisse est, à minima, incapable de fiabiliser les données personnelles de ses adhérents, dixit le rapport de la Cour des comptes.

Par ailleurs, force est de constater que les deux candidats encore en lice pour le poste de Président de la République ont clairement indiqués dans leur programme la fin du RSI ou de la CIPAV, par des promesses de réformes majeures du système de cotisation des indépendants..

Ce qui est certain c'est qu'en faisant preuve d'un autisme volontairement partisan, les responsables du scandale de la CIPAV ont permis de faire perdurer une gestion désordonnée qui dévoile chaque jour un peu plus ses turpitudes et l'ampleur de son préjudice pour les adhérents.

En bref depuis 30 ans, les dirigeants de la CIPAV sont capables de tout (usurpation de fonction, non respect de la commande publique, délit de favoritisme, prise illégale d'intéret, utilisation frauduleuse de la vérité,....) sauf d'assurer une bonne gestion de la Caisse, ce qui a nuit gravement au groupe social des travailleurs indépendants et des auto entrepreneurs.

Dans l'attente du réglement de ce génocide administratif et que la justice se prononce, il est à noter que des dizaines, des centaines de milliers d'adhérents sont toujours victimes d'une utilisation frauduleuse de la vérité et de multiples délits administratifs, ce qui cause souffrances, suicides, fermetures d'entreprises et des milliers de procés.

Concernant les deux candidats à la présidentielle, il faut comprendre que leurs promesses de mettre fin du RSI ou la CIPAV ont conduit des milliers de travailleurs indépendants à voter pour leurs programmes et que cela sonne le glas définitif de la tutelle de Marisol Touraine.

Après cinq ans de bla bla administratif et de promesses fallacieuses, tout est à recommencer et il faut maintenant que notre collectif prépare la sortie et le basculement des adhérents de la CIPAV vers d'autres caisses de retraite ou un régime universel, suivant les spécifités des promesses des deux candidats.

Concernant les deux candidats, notre collectif est pragmatique et fait logiquement confiance aux électeurs.

Notre collectif jugera sur les faits, les actes, plutôt que sur des promesses.

Ce qu'il faut comprendre c'est que les données personnelles des adhérents de la CIPAV ne sont toujours pas fiables et que la gestion de la CIPAV est plus mauvaise que celle du RSI, dixit le rapport de la Cour des Comptes et de trés nombreuses décisions de justice.

La fin annoncée de la CIPAV va par conséquent être un véritable calvaire pour les adhérents.

La CIPAV est clairement une caisse de retraite moribonde car ses réserves sont clairement surestimées ( problème de cotisations indues, patrimoine immobilier,..) et que la gestion des dossiers de ses adhérents est sujette à caution depuis des années du fait de l'incompétence de ses dirigeants.

Dans ses conditions et dans l'éventualité de la fin annoncée de la CIPAV, il apparaît opportun pour notre collectif d'alerter les adhérents sur ce qui va se passer.

Il semble aussi opportun pour chaque adhérent de la CIPAV de bien lire le programme de deux candidats à la présidentielle afin de se faire un avis personnel.

Ce qui est certain, c'est qu'il est temps de mettre fin au génocide administratif de la CIPAV car les adhérents en ont marre d'être sacrifiés, victimes des agissements directes du noyau dur des dirigeants de la CIPAV.

Des centaines de milliers d'adhérents sont victimes d'infractions et du comportement mortifére des dirigeants de la CIPAV, c'est un fait certain, indiscutable.

Il est temps que cela cesse et notre collectif espére "sincérement" que le changement de gouvernement va permettre de mettre fin au scandale de la CIPAV.

Toutefois pour être certain de faire valoir nos droits légitimes, c'est à nous "citoyens adhérents victimes de la CIPAV" d'agir en conséquence et d'être les arbitres de la démocratie interne qui décide de notre avenir commun d'adhérents.

Dans l'attente, notre collectif demande à toutes les victimes de la CIPAV de se faire connaître et de ne pas hésiter à saisir la justice pour faire valoir leurs droits.

Pour finir, il va y avoir des élections internes à la CIPAV en décembre 2017 et c'est le meilleur moyen de faire bouger les choses.

Pour mettre fin au scandale de la CIPAV, notre collectif présentera et soutiendra des candidatures.

Dans l'attente de ses élections, nous vous tiendrons informés sur les contacts de notre collectif avec la nouvelle présidence de la République.

CIPAV

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire