L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

► Le scandale des auto entrepreneurs de la CIPAV va couter plus d'un milliard

Cipavinfo0203Depuis la création du statut d'auto entrepreneur en 2008 et jusqu'à ce jour, le conseil d'administration de la CIPAV applique volontairement et automatiquement, sans leur consentement, une minoration du nombre de point retraite et une réduction de la pension de retraite complémentaire de centaines de milliers de ses adhérents.

A l'initiative du collectif CIPAV INFO, des dizaines d'adhérents victimes de la CIPAV ont saisis les tribunaux pour défendre leurs droits légitimes et plusieurs décisions de justice viennent confirmer que le système mis en place par les dirigeants de la CIPAV est illégal.

Ce système arbitraire notre collectif le dénonce depuis 2013 et nous avons clairement averti des faits les autorités compétentes, ainsi que tous les administrateurs de la CIPAV de cette situation gravissime, car son préjudice va couter un milliard d'euros voir plus aux adhérents.

Pour rappel, cette décision arbitraire a été prise par Jacques Escourrou, l'usurpateur du titre de président du conseil d'administration à l'époque des faits, avec l'aide de son bras droit Philippe Castans (vice président), actuel président du conseil d'administration de la CIPAV et celle du directeur au moment des faits, Jean Marie Saunier (condamné au titre de ses fonctions à deux mois de prison avec sursis et quinze mille euros pour trente trois infractions à la commande publique ), actuel directeur de la CNAVPL (c'est une honte).

Il est à noter aussi qu'à l'époque c'était Olivier Selmati, actuel directeur de la CIPAV, qui était en charge pour l'état français de vérifier que les services de la CIPAV fonctionnent parfaitement en tant que directeur de la mission de contrôle et d'audit de la sécurité sociale.

Cette décision a été validée par les personnes citées mais force est de constater qu'elle est soutenue activement par la majorité des dirigeants de la CIPAV, actuels ou passés, malgrè les avertissements récurrents de notre collectif, de la Cour des Comptes ou du défenseur des droits, excusez du peu.

Nous tenons à disposition de la justice des mails, des vidéos, des lettres AR et mêmes des sommations interpelatives transmise par voie d'huisier pour prouver que nous avons averti des faits les dirigeants de la CIPAV.

Par conséquent, en tant que président du collectif CIPAV INFO et victime, j'affirme publiquement que les dirigeants de la CIPAV sont directement responsables de cette situation désastreuse et catastrophique pour l'avenir de nos retraites.

La situation est d'autant plus grave que les adhérents auto entrepreneurs de la CIPAV vont tous basculer vers le régime général suite au changement de périmètre de la caisse depuis le 1er janvier 2018 (en application de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2017).

Il faut savoir que sans les cotisations des adhérents auto entrepreneurs, la CIPAV sera incapable d'assurer le paiement des retraites de ses adhérents à partir de 2025-2030.

En effet, le préjudice d'un milliard d'euros va logiquement plomber les réserves et le départ des auto entrepreneurs précipiter le déclin de la caisse.

Par ailleurs, les dirigeants de la CIPAV sont responsables d'autres décisions arbitraires (parc immobilier, honoraires somptuaires,...) et d'une gestion tellement désordonnée que cela exclu le hasard ou les erreurs de bon aloi.

Pour en savoir plus sur le préjudice que subissent les adhérents auto entrepreneurs de la CIPAV nous vous invitons à consulter cet article indépendant : https://www.previssima.fr/actualite/un-arret-a-haut-risque-pour-la-caisse-interprofessionnelle-des-liberaux-cipav-et-letat.html

Dans n'importe quelle entreprise ou conseil d'administration de France ou de Navarre, des dirigeants responsables d'une telle incompétence seraient immédiatement sanctionnés voir exclus.

Malheureusement, les dirigeants de la CIPAV préférent s'accorder des primes de résultat, organiser des diners spectacles, mettre en avant des chiffres clés bidons ou systématiquement dénigrer notre collectif.

Que les choses soient claires, si les dirigeants actuels de la CIPAV avaient la moindre compétence ou respect pour les adhérents, ils s'excuseraient platement avant de tous démissionner.

Malheureusement pour les adhérents de la CIPAV ce n'est pas le cas, et ne doutons pas un instant que les dirigeants actuels iront jusqu'au bout de leur système mortifére et dilatoire pour ne pas reconnaître leurs responsabilités dans ce scandale.

Face à cette situation, notre collectif sera d'une fermeté exemplaire et ne cessera de rappeller à chacun ses responsabilités dans cette sombre affaire.

Yann Franquet président du collectif CIPAV INFO

 

Auto-entrepreneurs CIPAV Lacipav

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire