L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

► PINOCCHIO et le royaume de la CIPAV.

Cipavinfo0145 Communiqué officiel du Président du collectif CIPAV.INFO, en réponse au courrier que Monsieur Olivier Selmati a adressé au magazine CAPITAL, suite à son article publié dans le numéro de Mars 2016. Ce courrier est accessible depuis l'article d'actu du 4 Avril 2016 publié sur le site officiel de la CIPAV

 

Chers amis,

nous avons le regret de vous informer que Monsieur Olivier Selmati s'est une nouvelle fois permis de déclarer publiquement des affirmations "dignes de PINOCCHIO" sur le fonctionnement des services de la CIPAV, ainsi que sur le président de notre collectif associatif, CIPAV.INFO.

Concernant les affirmations de  Monsieur Selmati au sujet des améliorations des services de la CIPAV, nous laissons chaque adhérent lire les documents référencés ci-dessus et juger par lui même du décalage qu'il y a entre les désirs du directeur de la CIPAV et la réalité de terrain, voir les vérités de l'article de QUE CHOISIR d'Avril 2016, notamment concernant le service déplorable aux adhérents, le traitement des chéques, etc.

Pour illustrer ce décalage, il est à noter que Monsieur Selmati, directeur de la CIPAV, déclare que tout va bien depuis sa nommination en janvier 2015, toutefois force est de constater que le comité d'entreprise de la Caisse a déposée plusieurs plaintes contre lui et que les adhérents sont mécontents.

Autre exemple rigolo, Monsieur Selmati déclare que sous sa direction il a réussi à faire passer le délai de traitement des chéques de cotisation des adhérents de trois mois à trois jours, LOL Quand on sait que les dits chéques sont réceptionnés au siège social de la CIPAV à Paris, puis qu'ils sont transmis par coursier à Ludre dans un local de la Mutualitè Sociale Agricole (MSA) afin d'y être triés, puis encaissés sur les comptes provisoires de la CIPAV, puis logiquement mis au crédit de chaque adhérent par les services de l'agent comptable de la CIPAV.

Accueil cipav 7avril2016 Flash info cipav 9 avril 2016Remarquez avec Monsieur Selmati , la notion de temps n'a que peu d'importance, pour preuve vous trouverez sur la page d'accueil du site internet de la CIPAV, la rubrique FLASH INFO qui nous indique en cette journée du 9 avril 2016: "La Cipav sera exceptionnellement fermée les jeudis 24 et 31 décembre ainsi que le vendredi 8 janvier 2016. Nous vous remercions de votre compréhension".

Comme il faut le voir pour le croire, nous vous invitons à consulter le site de la cipav : www.cipav-retraite.fr

Concernant les affirmations de Monsieur Selmati sur le Président de notre collectif, nous rappellons au directeur de la CIPAV que l'utilisation frauduleuse de la vérité dans des écrits ou la publication de propos diffamatoires sont des infractions récurrentes.

En effet, Monsieur Selmati a déclaré dans son courrier adressé au magazine CAPITAL, qu'il a en sus rendu publique sur le site internet de la CIPAV, les propos suivants :

"En deuxième lieu, plutôt que de faire état des deux heures d'échanges avec votre journaliste sur la situation présente de la CIPAV, vous avez préféré donner un écho particulier à l'action d'une association ( CIPAV.INFO, ndlr) sans vous être interrogé préalablement sur son sérieux et sa représentativité. Pour votre information, son président (Yann Franquet, ndlr), désavoué par ses anciens soutiens vient de donner sa démission et certains de ses adhérents ont décidé de quitter cette association*".

Comme il faut toujours répondre à la bétise par la vérité, nous informons Monsieur Selmati, qui est apparemement le seul à l'ignorer, que notre Président n'a pas démissionné et que s'il est vrai que quelques adhérents ont quitté CIPAV INFO, il oublie de préciser que c'est pour créer et animer deux autres associations de défense des adhérents de la CIPAV.

Par ailleurs, si  notre collectif n'a pas de soutien comment expliquer que chaque jour des centaines de personnes visitent notre site internet ? Ou encore que n'ayons pas assez de temps pour publier tous les témoignages d'adhérents mécontents de la CIPAV ?

Nous rappellons aussi au directeur de la CIPAV que nul n'est sensé ignorer la loi et ses jugements et il est certain que les dirigeants de la CIPAV ont été systèmatiquement déboutés et condamnés dans toutes les procédures juridiques qu'ils ont piteusement entreprises (utilisation nom de domaine, contrefaçon de la marque CIPAV, diffamation,..) à l'encontre du président de notre collectif, c'est à dire moi.

A contrario, nous rappellons que les deux anciens directeurs de la CIPAV ont reconnu une trentaine d'infractions et que Monsieur Selmati en tant qu'actuel directeur de la CIPAV ne s'est même pas porté partie civile contre eux, lors de leurs procés en novembre 2015.

Condamnation

Lire l'article du Figaro du 8 Décembre 2015: "Deux ex-dirigeants de la Cipav condamnés"

Cipavinfo0097

Lire l'article du Parisien du 8 Décembre 2015: "Condamné, il gère encore la caisse de retraite"


A sa décharge, il est à noter que Monsieur Selmati a déclaré dans un article du journal le Parisien du 4 Novembre 2015 concernant la condamnation des deux anciens directeurs de la CIPAV, qu'à l'époque en tant que directeur de la Mission Nationale de Contrôle en charge de la surveillance de la CIPAV pour le compte de l'état :"le problème, c'est qu'on ne savait pas ce qu'on voulait à l'époque".

Notre collectif espére simplement que cette fois Monsieur Selmati a compris que les adhérents de la CIPAV souhaite un nouveau directeur qui ne soit pas impliqué dans la gestion désordonnée, passée, actuelle ou future de la CIPAV.

Yann Franquet en tant que Président de CIPAV INFO, jusqu'à preuve du contraire.

Olivier Selmati CIPAV Capital CCMSA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire