L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

Olivier Selmati

► Olivier Selmati, directeur délétère, démissionnaire mais toujours haut fonctionnaire

Olivier selmati photoFin août, Olivier Selmati a démissionné de ses fonctions de directeur de la CIPAV suite à la mise sous tutelle de la Caisse et la nomination d'un administrateur provisoire pour le remplacer.

Cette décision et ses sanctions font suite à la mise en demeure transmise par le directeur de la Sécurité Sociale, au Président du conseil d'administration de la CIPAV, Phillipe Castans, indiquant qu'olivier Selmati était responsable d'un management destructeur et qu'il avait illégalement augmenté son salaire.

En outre, Olivier Selmati est déjà accusé de faux en écriture, usage de faux et du délit de concussion par les victimes de la CIPAV.

Toutefois, force est de constater que cela ne choque pas le gouvernement français et encore moins le Ministère des Solidarités et de la Santé qui vient de le réintégrer en tant que "Chargé de mission auprès du secrétariat général", début septembre.

Lire la suite

► Mise sous tutelle de la CIPAV et renvoi de son directeur, merci l'IGAS

Cipavinfo0202Dans un courrier officiel en date du 31 juillet, le directeur de la Sécurité sociale a mis en demeure le Conseil d'Administration de la Cipav de procéder dans un délai ferme de quinze jours au licenciement de monsieur Olivier Selmati, actuel directeur de la caisse, sous peine que la caisse soit mise sous tutelle, passé ce délai.

Si la nouvelle peut faire l'objet d'une bombe pour certain ce n'est que le résultat logique du comportement violent de Monsieur Selmati envers ses employés et d'un systéme en perdition.

Comme notre collectif de victimes conteste les fonctions de monsieur Selmati depuis sa nommination et demande la mise sous tutelle de la CIPAV depuis plus lontemps encore, nous disons CHICHE à Monsieur Von Lennep car nous sommes le 17 août et que le délai est passé.

Pour le collectif CIPAV INFO, la mise sous tutelle est la seule solution viable pour mettre fin aux dérives d'une caisse de retraite en faillite morale, juridique et économique.

Lire la suite

► Lettre ouverte aux salariès de la CIPAV

Cipavinfo0043Chers salariés de la CIPAV,

Quelques lignes citoyennes et amicales pour vous informer par écrit que la majorité des adhérents victimes de la CIPAV sont au courant de vos conditions de travail déplorables et des violences que subissent certains de vos collègues ou représentants syndicaux.

Sur le principe que cette situation est totalement inacceptable et qu'elle nuit gravement à l'avenir de la CIPAV, notre collectif d'adhérents victimes vous apporte son soutien sans faille afin de mettre fin à ce management pitoyable, mis en place par une direction qui ne respecte plus personne et qui n'hésite pas à stigmatiser, invectiver, les lanceurs d'alerte.

Notre cause est commune car CIPAV INFO vient en aide à toutes les victimes de la CIPAV, sans exception, et que les adhérents ont besoin de l'aide, des compétences et du travail des salariés, pour remettre notre caisse de retraite en état de fonctionner et lui assurer un avenir durable.

Lire la suite

❖ Olivier SELMATI, le plus célèbre escroc français à la manœuvre. Sainte CIPAV, priez pour nous.

Cipavinfo0222Source : Temoignagefiscal.com (21 mars 2018)

Vous connaissez déjà cette histoire. Mais, comme les contes pour enfant, c’est chaque fois un émerveillement.

Où trouver plus con, plus minable, plus sordide ? Pas de raison de s’en priver.

J’ai reçu, le 17 Mars 2018, la lettre suivante. Il s’agit, de la part de la CIPAV de me menacer en me réclamant une facture globale de 52.731 €.

Lire la suite

► Le bilan pitoyable et honteux des dirigeants de la CIPAV.

Cipavinfo0199Force est de constater que le préjudice des adhérents de la CIPAV s'accroit chaque jour d'avantage et en voici de nouvelles preuves.

Le collectif CIPAV INFO a réussi, malgré toutes les astuces et intimidations du noyau dur de la CIPAV pour dissimuler la vérité, à se procurer la copie des deux derniers procés verbaux du conseil d'administration et d'un document relatif aux indicateurs de la CIPAV.

Outre le fait que ces documents démontrent clairement que le service client de la CIPAV est pitoyable, force est de constater que des questions sérieuses se posent sur la sincérité des comptes et des documents officiels de la CIPAV dont sont responsables pénalement les dirigeants de la CIPAV.

Ce qui est certain c'est que le budget de fonctionnement de la CIPAV était de 32 527 098 euros à l'arrivée de l'actuel directeur de la CIPAV et qu'il est maintenant de 52 578 000 euros pour 2018, soit une hausse de budget de 61%, sans beaucoup plus de résultat.

 

Lire la suite

► Le bilan pitoyable de Marisol Touraine et de la tutelle de l'état concernant le scandale de la CIPAV.

Marisol cipavLes multiples défaillances de la tutelle de la CIPAV et l'incapacité de Marisol Touraine à mettre fin aux dérives croissantes de la caisse sont récurentes, dixit les différents rapports de la Cour des comptes ou articles de presse.

La tutelle de la CIPAV est sous la responsabilité du Ministère de la Santé et sous le contôle de toutes les administrations en charge du dossier ( DSS direction sécurité sociale, MNC mission nationale de contrôle, IGAS inspection générale des affaires sociales,... ).

A l'aube du départ de Marisol Touraine à cause des prochaines élections présidentielles, il semble opportun pour notre collectif d'expliquer clairement la responsabilité de la tutelle du Ministère de la Santè dans le scandale actuel et la gestion désordonnée de la CIPAV.

Lire la suite

► Les dirigeants de la CIPAV sont récompensés pour leur gestion médiocre, AU SECOURS !!!

Cipavinfo0111Lors du conseil d'administration du 1 février 2017, le noyau dur des administrateurs de la CIPAV (13 administrateurs) a décidé de récompenser par des primes allant jusqu'a plusieurs dizaines de milliers d'euros, les dirigeants salariès de la CIPAV, ceci juste avant la parution du raport de la Cour des Comptes, afin de clore les débats comme à son habitude.

Depuis des années notre collectif dénonce la connivence qu'il y a entre les directeurs, leur équipe de direction et le noyau dur du conseil d'administration de la CIPAV.

Il est temps que cela cesse car c'est clairement injuste et contraire à la déontologie.

Pour rappel, la Cour de discipline budgétaire a clairement indiqué dans son jugement de décembre 2016 que les deux anciens directeurs de la CIPAV avait permis à l'usurpateur Jacques Escourrou, de bénéficier d'avantages en tant que président du conseil d'administration de la CIPAV.

Lire la suite