L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

► Trop c'est trop, nouvelle tentative de suicide d'un adhérent de la CIPAV

Cipavinfo0004C'est les yeux pleins de larmes et le cœur plein de rage, que j'ai le regret de vous informer qu'un de nos membres vient de tenter de se suicider à cause du scandale la CIPAV.

Chers amis,

c'est les yeux pleins de larmes et le cœur plein de rage, que j'ai le regret de vous informer qu'un de nos membres vient de tenter de se suicider à cause du scandale la CIPAV.

Il est aux urgences et notre collectif lui adresse ainsi qu'à sa famille toutes ses prières et encouragements.

Cet adhérent, qui se prénomme Ludovic, est harcelé depuis 3 ans par la CIPAV pour des cotisations imaginaires.


Je parle clairement de cotisations imaginaires car c'est moi qui me suis occupé de l'aider dans son dossier et que la CIPAV lui réclame des sommes pour 2013, 2014 et 2015 alors qu'il a radié son entreprise en août 2012.

Ludovic travaille depuis cette radiation comme agent de sécurité au sein d'une grande compagnie de transport de fond.

Malheureusement pour lui en cas de saisie sur salaire de la part de la CIPAV, son employeur peut légalement demander son licenciement pour des raisons de sécurité et de fonctionnement interne.

Malgré notre aide et le suivi de son dossier, une nouvelle lettre de menace de la CIPAV a provoqué ce drame humain.

Le cas de Ludovic exprime parfaitement les conséquences directes et indirectes que peuvent avoir la gestion désordonnée et le service déplorable aux adhérent de la CIPAV.

Il est à noter que ce n'est pas la première fois que notre collectif enregistre des suicides ou autres drames humains provoquées par la CIPAV.

En outre, nous avons formellement averti depuis des mois tous les administrateurs, les dirigeants ou les responsables de la CIPAV, de la réalité et de l'imminence de genre de drame humain.

Force est de constater que tout le monde s'en fout et qu'il paraît plus important de nommer l'usurpateur Jacques Escourrou comme président honoraires ou de permettre au nouveau Directeur de la CIPAV Monsieur Selmati d'embaucher ses anciens collaborateurs de la MNC, comme sa secrétaire.

Face à cette situation, trop c'est trop et notre collectif n'accepte plus cette situation.

Par conséquent, nous allons avertir la procureur de la République de Paris et le ministère de la santé que si rien n'est fait pour mettre fin au scandale avant le mois de juin, que notre collectif procédera à des actions et des arrestations citoyennes au sein du siège de la CIPAV.

Pour finir, nous vous invitons une nouvelle fois à saisir le médiateur du ministère de la Santé pour exiger le tenue d'une réunion d'information avec notre collectif :

  • dss-mediateur@sante.gouv.fr


Merci de vos efforts et de votre soutien actif car il est hors de question que les victimes de la CIPAV subissent plus longtemps ce scandale.

Yann Franquet pour CIPAV INFO

suicide CIPAV

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire