L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

❖ Le syndicat des Ostéopathes (SFDO) alerte la CIPAV

SfdoÀ compter du 25 janvier, les ostéopathes ont à l’initiative du SFDO commencé à interpeler leur caisse de retraite.

En effet, bon nombre d’entre nous ont commencé à exercer l’ostéopathie avant l’affiliation le 1er juillet 2008 de notre profession par la Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d'Assurance Vieillesse (CIPAV).

Jusqu’à cette date et en dépit du principe constitutionnel d’égalité prévalant en matière de protection sociale, ils n'ont ainsi pas été en mesure de se constituer des droits à une pension de retraite en tant qu’ostéopathes.

Cette situation emporte de lourdes conséquences pour certains de nos confrères approchant ou ayant dépassé l’âge légal de la retraite. Confrontés à une insuffisance de leurs revenus, ils sont conduits à poursuivre ou à envisager de poursuivre leur activité professionnelle.

Des professionnels plus jeunes sont également concernés par cette situation ; au moment de liquider leurs droits à la retraite de nombreuses années de cotisation leur feront défaut, obérant ainsi significativement leurs pensions de retraite.

Depuis plusieurs années le SFDO a décidé de prendre en main ce sujet d’intérêt collectif.

Une stratégie politique à été menée auprès des autorités concernées afin d’obtenir la résolution de cette situation injuste. A l'aube de 2016, le temps d’une action plus robuste est venu.

C'est ainsi que ce lundi 25 janvier, ses membres ont soutenu la démarche du SFDO en adressant simultanément une lettre à la CIPAV pour obtenir un effet de masse susceptible de l'interpeller.

Ils sont maintenant dans l'attente d'une réaction qui ne saurait tarder.

Paris, le 29/01/2015,

Le Conseil d’Administration du SFDO

SfdoSource: http://osteopathe-syndicat.fr/actualite-osteopathe-du-sfdo/item/460-le-sfdo-alerte-la-cipav.html

Problême de Cotisations CIPAV SFDO Ostéopathes

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire