Créer un site internet

Lettre ouverte à Jean Louis Rey administrateur provisoire de la CIPAV

  • Par cipavinfo
  • Le mardi, 24 novembre 2020
  • Commentaires (0)

Monsieur Jean Louis Rey, vous avez participé ce jour à la réunion de la commission électorale pour officialiser le vote des adhérents pour les élections 2020 afin de désigner les administrateurs de la CIPAV.

Vous êtes donc maintenant parfaitement informé du manque de professionnalisme du prestataire en charge des élections et vous avez pu constater par vous-même, tout comme l'huissier de justice présent à cette réunion, des très nombreuses erreurs, coquilles, fautes d'orthographe et infractions au protocole électoral qui perturbent les dites élections pour ne pas dire plus.

La question se pose alors de savoir ce que vous attendez Monsieur Rey pour suspendre ou annuler les élections ?

 

Cipavinfo0166  En effet, la question se pose sérieusement Monsieur Rey et vous ne pouvez pas botter en touche sans vous compromettre.

Pour ne pas laisser la place au doute, nous vous rappelons que lors de cette réunion, deux des membres de la commission électorale vous ont clairement informé Monsieur Rey qu'ils n'avaient pas reçu le matériel de vote par mail et que c'était le cas de très nombreux adhérents votants de la CIPAV.

Notre collectif, après un sondage auprès de 1157 adhérents, estime qu'il y a entre 30 et 50 % des votants de la CIPAV qui n'ont pas reçu de matériel de vote.

Comme vous avez pu le constater par vous-même Monsieur Rey lors de cette réunion, le prestataire n'est pas en mesure de garantir la réception des mails contenant le matériel de vote nécessaire aux 477 000 adhérents votants de la CIPAV.

Le prestataire, l'entreprise PARAGON a la preuve de l'envoi mais pas celle de la réception des mails, que dire de plus à part prout prout cacahouète.

Concernant les adhérents votants, la plupart de ceux qui ont reçu un mail, signalent qu'il ne contenait que la lettre d'information.

Il n'y avait pas de bulletin de vote et la liste des candidats avec leur profession de foi dans ce mail, conformément à l'article 12 du protocole électoral.

Concernant les malheureux votants qui ne disposent pas d'internet, la commission électorale se contredit dans tous les sens et la justice ne manquera de faire la lumière sur cet imbroglio notamment à la lecture de l'article 12 du protocole électoral qui stipule "le vote est effectué exclusivement par voie électronique" soit la privation de vote pour environ 79 500 adhérents.

Tout ceci est navrant, préjudiciable pour les adhérents, la CIPAV et la démocratie en général, vous en conviendrez Monsieur Rey.

Lors de cette réunion la commission électorale s'est permis de rectifier une multitude d'erreurs en votre présence pour donner un semblant de légalité à l'ensemble mais le vote à déjà commencé et force est de constater que très nombreux adhérents votants ne sont même pas au courant qu'il y a des élections internes, privés de mail et de matériel de vote.

En outre, vous êtes parfaitement au courant Monsieur Rey que les élections de la CIPAV sont toujours sujettes à contestation puisque notre collectif vous a transmis par voie d'huissier une sommation interpellative en date du 22 septembre 2020, pour vous informer en autre avanies de ses craintes concernant la récurrence de la fraude électorale à la CIPAV.

Face à cette situation contraire au protocole électoral et aux intérêts des adhérents, notre collectif vous met en demeure Monsieur Rey de suspendre ou d'annuler l'élection en cours, sur le principe que nul n'est au-dessus des lois et que les adhérents de la CIPAV n'ont pas à subir une fraude électorale, en sus d'une gestion désordonnée.

Vous étiez physiquement présent à cette réunion de la commission électorale, vous avez donc les éléments nécessaires à votre prise de décision et si vous avez besoin de plus d'explications n'hésitez pas à consulter notre collectif qui se fera un plaisir de vous informer.

En tant qu'administrateur provisoire de la CIPAV, vous avez la responsabilité de veiller au bon fonctionnement de la Caisse et ce qui s'y passe sous vos yeux est tout simplement inacceptable, contraires à vos fonctions légitimes.

Par conséquent nous comptons sur votre intelligence et votre impartialité pour mettre fin à cette mascarade électorale.

Dans l'attente de votre réponse notre collectif vous souhaite bon courage, Monsieur Rey, car vous n'avez pas un métier simple.

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire