L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

☁ Témoignage n°006 : "problème cotisation et fonctionnement"

TemoignagesLe diable se cachant dans les détails, j'apporte ici mon témoignage sur mes contacts avec la CIPAV et leur système de (non-) communication qui permet de mettre en lumière la gestion de la relation caisse-adhérents.

J'ai donc voulu avoir des informations sur mon compte il y a 4 ans.

J'ai commencé à essayer de les joindre par téléphone. Après des dizaines ( centaines ? -avec le rappel automatique, c'est facile-) tentatives -ceci étalé sur quelques mois-, sans avoir eu autre chose que le répondeur disant que toutes les lignes sont occupées.

J'ai envoyé des courriels, sans aucune réponse ni accusé de réception.
Mes lettres avec ou sans AR sont également restées lettre morte.

Je me suis rendu au siège de la CIPAV à Paris pour me rendre compte de visu de la situation de cette organisme.

Locaux spacieux et assez luxueux, ce qui peut-être un signe de bonne santé financière (je m'attendais à une sombre officine).
Aucune sonnerie de téléphone n'a retenti durant le temps où je suis resté dans les locaux…

Peu de personnes attendant d'être reçues, j'ai donc été accueilli par une secrétaire qui avait à sa disposition, en tout et pour tout, un écran d'ordinateur.

La CIPAV m'ayant envoyé des lettres d'huissier pour des cotisations en souffrance, j'ai réglé ce qui m'était demandé et en ai profité pour avoir l'état de mon compte au terme des 60 ans. La personne a pu me donner un montant VERBALEMENT, mais n'avait à sa disposition AUCUNE IMPRIMANTE, AUCUN PAPIER, AUCUN STYLO !!!

Suite à mes remarques interrogatives sur la difficulté de les joindre pour avoir un état de compte, elle m'annonce ingénument que nombre de cotisants ne demandent pas la réalisation de leur retraite à la CIPAV, estimant qu'ils en recevaient suffisamment par ailleurs dans d'autres caisses!!!

Elle m'a fait savoir que mon compte me serait adressé par la poste.

4 ans après, j'attends toujours…

J'ai continué à harceler le répondeur de la CIPAV.
Il y a 6 mois, j'ai pu obtenir quelqu'un au téléphone, qui m'a de nouveau affirmé que l'état de mon compte me serait envoyé sous huitaine par la poste…

J'attends toujours…

Curieusement, après que le site CIPAV_info ait été créé, j'ai pu avoir de nouveau une personne au téléphone. Lui ayant renouvelé mes demandes, signalé les griefs et les actions communautaires que nous allions devoir mener pour faire valoir nos droits, j'ai effectivement reçu par retour une lettre de la CIPAV !!
Elle me réclame des cotisations non perçues, sans pour autant me donner un quelconque détail sur celles ci.

Conclusions que l'on serait en droit de tirer à la lumière de ces éléments, que l'on doit mettre au conditionnel pour ne pas risquer d'être attaqué pour diffamation;


La CIPAV est une organisation qui reçoit les cotisations des indépendants de nombreuses professions. Cette hétérogénéité fait qu'aucune organisation syndicale ne peut les représenter et peser ainsi d'une manière efficace sur la direction.

Curieusement, cette absence de contrôle institutionnel donne lieu à des comportements inadmissibles:

la CIPAV ne communique jamais avec les différentes caisses de retraite
la CIPAV ne traite jamais aucun dossier par téléphone
la CIPAV ne répond jamais aux lettres
la CIPAV n'a aucune antenne locale
la CIPAV ne laisse aucune trace écrite quant à leurs engagements vis à vis de leur cotisants
la CIPAV répond quand elle est acculée, par des manoeuvres dilatoires pour repousser l'échéance


Et les questions qu'en conclusion on est en droit de se poser:

Alors que chaque caisse de retraite se doit de se montrer au service de ses adhérents, comment expliquer que celle ci, justement non soumise à un véritable contrôle de la part de ses adhérents, se montre aussi loin de préserver les intérêts de ses cotisants et semble protégée de toute action intentée contre elle?
Par qui ces agissements manifestement destinés à soustraire le maximum de versements de retraite sont-ils initiés et pour le compte de qui?


PS: je me suis manifesté auprès du député local qui a pris note de mes doléances, je ne puis en dire plus pour l'instant.

Adhérent cipav n° Cl 19933xxxxxxxxx

Problême de Cotisations

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire