L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

☁ Témoignage N°118 : "Problème de Cotisations"

Temoignages

Comme chacun d'entre nous, je fais face à un dialogue de sourd avec la Cipav depuis janvier 2013, avec impossibilité systématique de les joindre au téléphone, non réponses aux multiples courriers en R/AR, et quand oh miracle apparaît une réponse (en courrier simple) elle est totalement hors sujet ne répondant aucunement à mes questions.

Pour résumer brièvement la situation actuelle, il m'est réclamé des cotisations non perçues concernant les années 2010, 2011 et 2012, au montant arbitraire sans un quelconque détail. Je n'ai reçu pour ces années AUCUN appel de cotisations, "dossier" perdu dans les méandres informatiques de la Cipav  Ayant reçu un appel de cotisations pour 2013 (qui m'a naïvement soulagée : j'existe à nouveau dans leurs dossiers!), j'en ai profité pour me rappeler à eux et leur demander qu'en était-il de mon dossier, comment procéder pour m'acquitter des cotisations des années précédentes, et bien entendu quels montants.

Je ne savais pas que je débutais alors, à mon initiative - quelle andouille trop honnête ai-je été! - une longue et éprouvante situation de non considération d'une machinerie malhonnête, de mauvaise foi, incompétente et pleine d'incohérence, qui plus est, se plaçant au-dessus des lois  Ecoeurement qui n'a eu de cesse de s'amplifier Quelques éléments de ma situation, communs à nombreux d'entre nous : des montants réclamés incohérents, qui varient d'un courrier à l'autre, à la hausse ou à la baisse, sans aucune explication, entre les (r)appels, mises en demeure (quand il y en a!) et les contraintes d'huissier Nocquet et Cie.

Après un an de non dialogue et harcèlement incohérent, je décide de saisir la Commision de Recours Amiable en janvier 2014, sans réponse de leur part. Je fais une 2ème demande en Février 2014, en précisant bien sur le courrier R/AR que je l\'adresse à la CRA. Cette fois une réponse datée du 3 avril 2014 : ils ont reçu ma demande et, dixit Dominique Pulcini, responsable opérationnel : "me tiendront informée EN TEMPS UTILE de la suite qui sera réservée à ma requête". J'attends donc patiemment que vienne le "temps utile".Et voilà que le 3 juin 2014 arrive un courrier simple des huissiers Nocquet et Cie : une contrainte pour avoir paiement de la somme de 6.893 euros sans aucun détail évidemment si ce n'est que cela concerne les années 2010, 2011 et 2012 (les mêmes années pour lesquelles j'ai saisi la CRA), avec une fois de plus un montant incohérent, 1.226 euros de moins que celui stipulé sur la Mise en demeure de la Cipav datée de décembre 2013 ?? La Cipav n'a pas jugé bon de m'informer de la décision de la CRA, probablement que "le temps utile" n'était pas encore arrivé pour eux à mon égard, alors qu'il semblerait qu'à l'égard de leurs amis Nocquet et Cie "le temps utile" était venu.

Par ailleurs ça continue avec d'autres démarches délictueuses de leur part pour les cotisations 2013, m'accusant de ne pas les avoir réglées, alors que les chèques ont bien été débités Je ne peux évidemment pas avoir accès à mon dossier, si toutefois il y en a un Bref, saturation!
Saturation de devoir faire leur travail à leur place saturation de leur refus de communication saturation de leur non considération saturation du harcèlement via huissiers Nocquet et Cie saturation de cette affolante et affligeante malhonnêteté saturation de cette profonde injustice cautionnée par l'Etat saturation de tout ce temps perdu et cette énergie dépensée à se défendre, au détriment de ma vie de famille et de ma vie professionnelle, en vain  jusque là! Merci à Yann Franquet pour l'initiative de cette association, permettant de regrouper les victimes, nous permettant de nous savoir moins seul et d'être guidé efficacement dans les démarches contre la Cipav. Cela soulage et redonne un peu d'espoir et d'énergie pour continuer un combat, unis! Un grand merci pour l'accueil téléphonique bienveillant et étayant quant aux démarches à réaliser.

Adhérent Cipav  n° CI200538xxxxxxxx

Problême de Cotisations harcellement Nocquet Salomon Flutre Huissiers CIPAV injoignable

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire