L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

► LA CIPAV: la caisse de retraite la moins avantageuse et la plus dangereuse de France

Cipavinfo0223L'explosion des procédures judiciaires à son encontre et le bilan pitoyable de sa gestion font de la CIPAV la caisse la moins avantageuse de FRANCE.

Pour exemples, la valeur du point de retraite complémentaire a été divisé par deux en dix ans, la caisse a dix-sept fois moins d'invalides pensionnés que les autres caisses, un adhérent sur deux est victime du paiement de cotisations indues (source rapport Cour des Compte 2014 et 2017), etc.

En outre, les dirigeants passés et actuels de la CIPAV sont  clairement responsables des comptes et des bilans insincéres qu'ils ont transmis aux adhérents et autorités de tutelle.

Tout ceci met gravement en danger la caisse et explique pourquoi il y a autant d'adhérents mécontents à la CIPAV.

Concernant les services de la CIPAV, il faut comprendre que la justice est saisie de milliers de dossiers, 5738 affaires en stock à la fin du troisième trimestre 2016 et rien qu'au mois de juin 2017 les tribunaux des affaires de sécurité sociale (TASS) ont éxaminés plus de mille dossiers sur l'ensemble du territoire français ce qui va établir un nouveau record de victimes pour l'année 2017.

Les injustices de la CIPAV sont très nombreuses et elles concernent en priorité les adhérents les plus faibles, retraités, handicapés ou auto-entrepreneurs.

Les faits sont réels et clairement dénoncés par les rapports de la Cour des comptes, des médias indépendants (médiapart, carnard enchainé,...) et par notre collectif.

La gestion de la CIPAV est tellement désastreuse que les dossiers personnels de la majorité des adhérents ne sont pas fiables et que la sincérité de ses comptes est clairement remise en question.

Pour exemple simple des mensonges de la CIPAV, ses dirigeants indiquent dans les chiffres clés de la caisse publiés en février 2017 que sa commission de recours amiable comptabilise "872 décisons rendues pour l'année 2016 ".

Ce chiffre est clairement douteux quand ont sait qu'il nécessaire pour les victimes de saisir la commission de recours de la CIPAV avant de pouvoir saisir la justice et que les services des tribunaux ont signalés qu'il y avait 5738 affaires en stock à la fin du troisième trimestre 2016.

Notre collectif a fait aussi constater par huissier que les dirigeants de la CIPAV mentent sur la réalité de la valeur du patrimoine immobilier de la caisse , sur ses relations avec les adhérents (réponse téléphonique) ou bien encore sur le traitement des chèques de cotisation.

Alors que le gouvernement MACRON et la tutelle de la CIPAV ont décidés de basculer la grande majorité des adhérents vers le régime général des retraites, il apparaît opportun pour les adhérents de faire valoir leurs droits et de vérifier le contenu de leurs dossiers personnels avant ce basculement.

Pour toutes ses raisons la CIPAV est la caisse la moins avantageuses et clairement la plus dangereuse de France.

Avec un basculement précipité et sans régler au préalableles problèmes de la CIPAV, des dizaines, des centaines de milliers d'adhérents vont clairement subir un préjudice concernant la gestion ou le paiement de leurs retraites alors qu'il y a dèjà des milliers de dossiers en souffrance.

QUID BONO, à qui profite le crime ?

 

CIPAV Lacipav

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire