L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

► LA CIPAV, le déshonneur de l'état français.

Cipavinfo0200Il n'y a pas de mot assez forts pour dénoncer l'immobilisme et la complaisance de l'état français face au scandale de la CIPAV.

Toutefois, il est certain que l'on peut parler de déshonneur quand l'état français laisse perdurer le scandale de la CIPAV et que les adhérents n'ont toujours pas le droit à un service de qualité, malgré le paiement de cotisations obligatoires, régies par l'état.

Récemment notre collectif a fait établir deux constats d'huissier qui prouvent sans conteste que la CIPAV utilise de manière frauduleuse la vérité et nous avons transmis à ce sujet plusieurs sommations interpellatives.

En bref, notre collectif repproche à l'état français de ne pas protéger les intérêts des travailleurs indépendants qu'elle soumet pourtant à des cotisations obligatoires.

L'utilisation du terme déhonneur, pour désigner l'attitude de l'état français dans le scandale de la CIPAV, est un constat sincére et non un cri de révolte.

Que les choses soients claires, les travailleurs indépendants et plus particulièrement les adhérents de la CIPAV sont des citoyens responsables et respectueux des lois.

Notre collectif d'adhérents ne remet pas en cause l'autorité de l'état ou le principe de notre retraite obligatoire; bien au contraire, notre collectif souhaite ardemment que l'état respecte ses engagements, la bienséance et que ses services de tutelle remédient à la gestion désordonnée de la CIPAV.

En effet, au  titre de citoyens ou d'adhérents responsables, nous souhaitons que les services de l'état français comprennent, qu'il est déshonnorant que ses services soit aussi négligeants ou complaisants envers les dirigeants de la CIPAV, quelle qu'en soit la raison ou le motif.

Il est profondément déshonorant qu' Olivier Selmati ai pu devenir, grâce à une décision de la direction de la sécurité sociale (DSS,) l'actuel directeur de la CIPAV, alors que son incompétence est notoire et qu'il était à l'époque en charge de la surveillance de la CIPAV, en tant que directeur de la mission nationale de controle et d'audit (MNC).

Il est profondément déshonorant que la MNC ait validé le procés verbal du conseil d'administration autorisant Jacques Escourrou, l'usurpateur des fonctions de président du conseil d'administration, à devenir président honoraire de la CIPAV, en toute illégalité.

Il est profondément déshonorant que les services de la DSS acceptent de poursuivre des relations de travail ou autres avec Jean Marie Saunier, actuel directeur de la caissse nationale assurance viellesse des professions libérales (CNAVPL), alors que c'est un ancien directeur de la CIPAV, condamné à ce titre pour trente trois infractions pénales.

Il est profondément choquant que trois ans après des élections frauduleuses organisés par l'inénarable Jacque Escourrou en 2014, cela soit les mêmes modalités électorales ou statutaires qui soient en vigueur pour les élections internes prévues en décembre 2017.

Il est profondément choquant que les services de l'état ne répondent pas aux questions de la sommation interpellative que notre collectif  leur a adressé, début juin, par voie d'huissier (procureur de la république de Paris, Ministére de la Santé, direction CIPAV ).

Il est profondément choquant que notre collectif soit obligé de faire prouver par constat d'huissier que les dirigeants de la CIPAV font une utilisation frauduleuse de la vérité, pour se faire valoir, réélire ou profiter d'avantages qu'ils ne méritent pas.

Il est profonfondément déshonorant de constater que depuis trente ans, plusieurs centaines de milliers d'adhérents sont victimes du paiement de cotisations indues pour un montant total de plusieurs milliards d'euros.

Il est profondément choquant de constater que la CIPAV intensifie ses recouvrements, majoritairement infondés, pendant la période estivale.

Pour finir, il est profondément déshonorant de constater que des travailleurs indépendants préférent s'exiler, se suicider ou arrèter leur activité, plutôt que d'être adhérent obligatoire à la CIPAV.

Par conséquent, notre collectif demande au gouvernement MACRON de réagir et de mettre fin au scandale de la CIPAV.

En effet, il n'y aurait pas pire déshonneur que de tout savoir et de continuer à rien faire.

CIPAV INFO

CIPAV Lacipav

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire