L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

► Le premier Ministre demande une nouvelle fois à la Tutelle de la CIPAV de recevoir notre collectif.

Cipavinfo0104Chers amis,
quelques lignes pour vous informer que notre collectif essaye depuis six mois d'avoir un rendez vous avec la tutelle de la CIPAV qui se compose dans l'ordre du Ministère de la Santé, de la Mission Nationale de Contrôle et d'audit (MNC)  et de la direction de la sécurité sociale.
 
Pour cela, notre collectif a saisi à plusieurs reprises le Premier Ministre ou la Ministre de la Santé et vous trouverez copie des courriers officiels qu'ils nous ont transmis pour nous indiquer que notre collectif serait reçu prochainement.
 
Toutefois, force est de constater que les autorités de tutelle n'ont toujours pas fixée de date et que six mois viennent de passer.
 
Comme notre collectif ne lâche rien et que nous souhaitons alerter les autorités publiques, d'une part sur les infractions actuelles de la CIPAV et d'autre part, sur les moyens de mettre fin au scandale de la CIPAV, vous pouvez compter sur nos efforts bénévoles et sans faille, pour obtenir un rendez vous, un jour.
 
Pour nous aider dans cette démarche, nous invitons chaque adhérent de la CIPAV à saisir les députés et sénateurs de son département pour les alerter des faits et démontrer que le préjudice des adhérents perdure.
 
Il est nécessaire de faire comprendre que les problèmes de la CIPAV sont toujours d'actualité car le discours des dirigeants de la CIPAV, notamment auprès des politiques n'est pas conforme à la réalité des faits.
 
N'hésitez pas à alerter vos représentants politiques car pour mettre fin au scandale de la CIPAV, il faudra de toute façon un changement en profondeur et plus de démocratie interne.

Concernant le fonctionnement de la CIPAV, il n'y qu'un changement de loi ou la mise sous tutelle de la caisse qui puisse permettre d'envisager un avenir durable pour les adhérents de la CIPAV.
 
Tant que les responsables du scandale de la CIPAV, de sa gestion désordonnée et de son service déplorable aux adhérents continueront à être juge et partie pour la caisse, il y peu d'espoir pour que les choses évoluent.
 
La preuve en est que l'actuel directeur de la CIPAV, Monsieur Selmati, est accusé de prise illégale d'intérêt, de délit de favoritisme, alors que les deux anciens directeurs de la CIPAV ont été déjà condamnés à ce sujet.
 
Il est aussi à noter que malgré la reconnaissance des infractions commises par ses directeurs, la CIPAV ne s'est même pas portée partie civile pour obtenir réparation.
 
Face à cette situation d'injustice et d'une violence extrême, c'est à chaque adhérent de réagir car la CIPAV appartient à ses adhérents.
 
L'union fait la force ne nous laissons pas faire.
 
CIPAV INFO
 
 
Courrier n°1:
Lettre premier ministre 1
 
Courrier n°2:
Lettre premier ministre 2
 
 
Courrier n°3:
Lettre premier ministre 3

MNC Sécurité Sociale Ministère de la Santé Premier Ministre CIPAV

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire