L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

► François Hollande et son gouvernement face au scandale de la CIPAV

Cipavinfo0148Suite à la réception et la publication de notre lettre au Président de la République " J'ACCUSE, version CIPAV 2016 ", nous avons le plaisir de vous informer qu'à ce jour aucune force de police ou de gendarmerie ne sont venus arrêter ou signifier au Président de notre collectif, le signataire de la lettre, une quelconque plainte pour diffamation.

Par ailleurs, notre collectif a reçu une réponse de Monsieur François Hollande pour faire suite à notre courrier.

Vous trouverez ci-joint copie de cette réponse ainsi que toutes celles que nous avons reçu des membres de son gouvernement concernant l'organisation d'une réunion d'information avec la tutelle de la CIPAV, notre collectif et nos différents partenaires (salariés, administrateurs,...).

Depuis octobre 2015, nous sollicitons cette réunion pour faire le point de la situation, dénoncer les infractions actuelles de la CIPAV et mettre en place les solutions nécessaires au règlement du scandale de la CIPAV :

1/ Traitement immédiat de tous les dossiers d'adhérents en souffrance.

2/ Mise sous tutelle de la CIPAV.

3/ Réforme démocratique des statuts de la CIPAV.

4/ Révocation du Conseil d'administration et organisation de nouvelles élections.

En outre, notre collectif préconise l'embauche à minima d'une vingtaine de nouveaux salariés au sein de la CIPAV et la mise en place d'une formation professionnelle sur mesure pour tous les salariés actuels de la caisse car il est hors de question de perdre du temps et des centaines milliers d'euros en déléguant la mission de la CIPAV à des salariés de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) comme c'est le cas actuellement.

Faire confiance et investir dans le travail des salariés de la CIPAV est sans nul doute la meilleure des solutions pour sortir la caisse de l'ornière.

En effet, ils connaissent leur travail et les usages, il faut simplement leur donner les moyens de travailler efficacement.

De toute façon, les salariés de la CIPAV ne pourront rien faire tant qu'ils auront un système informatique qui bug et qui envoie automatiquement des courriers débiles...

Pour rappel, les dirigeants de la CIPAV ont dépensé en toute illégalité (non respect de la commande) plus de cinquante millions d'euros pour un logiciel qui ne fonctionne pas et qui a servi majoritairement à financer de très nombreux prestataires extérieurs.

Notre collectif est solidaire avec les salariés de la CIPAV car nous savons qu'ils sont compétent et qu'ils subissent des pressions, voir même des colères.

A ce sujet, notre collectif estime aussi que d'embaucher à prix d'or des prestataires extérieurs ne va pas encourager les salariés de la CIPAV à croire dans la politique de management de leurs dirigeants, vous savez le "fameux" plan d'action dénommé PEPS (Pour Encore Plus de Services) par l'actuel directeur, Monsieur Olivier Selmati, qui est accusé de prise illégale d'intérêt et de délit de favoritisme par le comité d'entreprise de la CIPAV et du groupe Berri.

C'est dommage que Monsieur Selmati n'ai pas appelé ce plan d'action PLOUF car cela aurait été plus proche de la vérité.

Concernant Monsieur Hollande et son gouvernement, nous espérons cette fois que notre demande est entendue et que la tutelle de la CIPAV va daigner nous recevoir.

En effet, comment imaginer que les promesses de Monsieur Hollande, de Monsieur Valls ou de Madame Tourraine restent une nouvelle fois lettre morte ? (lol)

Notre collectif a toujours respecté les règles de la courtoisie et il a saisi en vain toutes les autorités compétentes pour tenter de mettre fin à ce scandale.

Nul ne peut nier sans mentir que le scandale de la CIPAV est connu et récurent, toutefois force est de constater qu'il perdure dans le temps au détriment des adhérents.

C'est inacceptable et il temps que cela cesse car les adhérent de la CIPAV sont excédés et stupéfaits de constater que leurs droits élémentaires ne sont respectés notamment concernant le paiement de cotisations indues ou le non paiement des pensions.

Le bureau de CIPAV INFO

2015 11 reponse touraine

 

2016 03 reponse ministre et touraine

 

2015 11 reponse touraine

 

2016 05 reponse ministre et touraine

 

2016 06 reponse president et touraine

 

2016 06 reponse touraine

CIPAV injoignable Premier Ministre Marisol Tourraine Ministère de la Santé Sécurité Sociale CIPAV François Hollande

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire