L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

► Les salariés de la CIPAV et du groupe Berri portent plainte contre leur nouveau directeur, Monsieur Olivier Selmati

PlainteChers amis,
Depuis sa création notre collectif apporte son soutien aux salariés de la CIPAV car nous venons en aide à toutes les victimes sans distinction.
En effet, tout comme les adhérents, les salariés sont victimes depuis des années de la gestion désordonnée de la CIPAV.


Il y a des problèmes de souffrance au travail, de promotions abusives, de pratiques discriminatoires, de techniques de management d'un autre âge, etc.

Nous aidons les salariés et leurs représentants à faire valoir leurs droits car il n'y a pas d'avenir pour la CIPAV sans un bon outil de travail et des salariés sereins.

A l'heure actuelle, il est certain que les salariés doivent subir la nomination "complaisante" de Monsieur Olivier Selmati, nouveau directeur de la CIPAV et du groupe Berri.

Monsieur Selmati est aussi l'ancien directeur de la Mission Nationale de Contrôle (MNC), en charge de la mission CIPAV. LOL.

Sa nomination a été décidé par Monsieur Jacques Escourrou, l'usurpateur de la CIPAV et Monsieur Thomas Fatome directeur de la sécurité sociale comme le prouve la lettre ci jointe, cliquez ici .

Concernant Monsieur Selmati, il s'est toujours montrè hostile à notre collectif et je peux personnellement témoigner que c'est une personne capable de s'emporter à l’excès et de mentir ouvertement quand ses intérêts sont en jeu.

Depuis sa nomination, les salariés de la CIPAV nous ont aussi informé d'un nombre importants d'embauches de la part de Monsieur Selmati dont notamment plusieurs de ses collaborateurs de la MNC, dont notamment sa secrétaire et même une stagiaire. LOL.

A l'heure actuelle, Monsieur Selmati et son équipe d'anciens fonctionnaires ont mis en place une politique de management qui fait encore plus de dégâts que celle de ses prédécesseurs.

Par ailleurs, plusieurs salariés ont signalés un comportement excessif de Monsieur Selmati.

La situation est tellement grave que le comité d'entreprise du groupe Berri a décidé de porter plainte pour prise illégale d'intérêt contre Monsieur Selmati.

Pour lire copie de la plainte, cliquez ici

Face à cette situation Monsieur Selmati ne trouve rien de mieux que d'offrir aux cadres de la CIPAV, un séminaire complaisant dans l'un des meilleurs restaurants de la capitale, voir document ci joint, et de promettre une soirée de fête à tous les salariés de CIPAV, le 19 juin prochain.

Cette situation est ubuesque et je rappelle que c'est malheureusement les adhérents qui financent cette tentative désespérée d'amadouer les salariés.

Face à cette situation, notre collectif et les salariés de la CIPAV demandent une nouvelle fois la mise sous tutelle de la CIPAV dans les plus brefs délais.

Cordialement et sincèrement

Yann Franquet pour CIPAV INFO

CIPAV Olivier Selmati Plainte Groupe Berri Salariés de la CIPAV

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire