L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

☁ Témoignage n°001 : "problème retraite"

TemoignagesMadame, monsieur,

A la retraite depuis le 1er mai 2012, j'ai pu communiquer avec toutes les administrations et tous mes autres organismes de retraite qui, par ailleurs, me payent depuis des mois, ce qui n'est pas le cas de la Cipav depuis maintenant neuf mois.

Mon premier courrier à la Cipav pour faire valoir mes droits en mentionnant mon inaptitude au travail, date du 07/05/2012, il fait déjà mention de l'impossibilité de vous joindre au téléphone!

 

Le renvoi à la cipav de votre formulaire de demande de retraite dument rempli date du 16/07/12.
Le 19/09/12 je vous ai envoyé un courrier pour savoir ou en était mon dossier, toujours faute de pouvoir vous joindre au téléphone ou par mail.

Ce courrier a du réveiller Mme Nathalie Delhaye, puisque sans doute encore endormie, elle m'a renvoyé le 25/10/12 le même formulaire de demande à remplir, dejà renvoyé vers vous le 16 juillet!

Le 08/11/12, j'ai réussi à trouver sur le site de la cipav, ma page perso avec estimation de mes droits semblants correspondre à ce que j'avais moi-même calculé.

J' ai donc renvoyé à cette dame un courrier le 13/11/12 pour l'inviter à faire correctement son travail et me dire ou en était mon dossier, manifestement cette fois sans réveiller personne!

Inquiet à juste titre, j'ai commencé à interroger internet sur la cipav, et là j'ai vraiment pris peur : avais-je affaire à des escrocs ou de simples nullités totales ?

Trouvant les coordonnées de Mr Espagne, médiateur, je lui ai téléphoné puis envoyé un mail de plainte le 18/12/12, qu'il a, m'a t'il dit, transmis à qui de droit.

Peut-être que ça a de nouveau réveillé quelqu'un, car Mme Yolande Meira m'a envoyé le 04/01/2013, un questionnaire médical pour mon inaptitude au travail (déja entérinée depuis des mois par le régime général et la msa!!), "en réponse à votre dernière correspondance, par laquelle vous demandez à bénéficier de l'assurance vieillesse.........."

Sauf que cette demande ne date pas de mon dernier courrier, mais du premier daté du 07/05/2012, soit 8 mois auparavant!

J'ai bien sur renvoyé immédiatement le 10/01/13, ce papier qui aurait du m' être réclamé - si nécessaire! - il y a plusieurs mois!

Puis je suis retourné, en colère cette fois, sur internet, constater l'étendue du scandale qu'est l'incompétence crasse de la cipav doublée d'un total mépris des usagers et de manquements aux plus élémentaires lois régissants les services publiques.

J'ai alors interpellé toutes les instances adéquates ou censées l'être: la MNC, la CNAVPL, le Défenseur des Droits, le Gip Info Retraite et contacté la presse : Marianne, Le Point, L'Express, le Nouvel Obs.

Ci-dessous, exemple de courrier déjà envoyé.

"De : Mr P... L...... ref Cipav 20016xxxxxxxxx

Pour : Mr Claude Domeizel, sénateur et vice président du GIP info retraite.

Monsieur,

Je suis un ex cotisant et nouveau retraité de la Cipav et à ce titre, comme des centaines, voire des milliers d'autres personnes depuis une dizaine d'années, je rencontre des problèmes de communication et de non paiement de retraite (après 9 mois) avec cette caisse.
Cherchant une solution, j'ai entamé des recherches par téléphone et sur internet au sujet de la Cipav et je suis tombé sur un véritable scandale!
Que vous n'êtes pas sans ignorer puisque vous chapeautez toutes les caisses et que vous avez déjà été saisi par d'autres usagers!

La Cipav à fait l'objet ces dernières années de plusieurs questions au gouvernement, de multiples assignations aux Tass, de plusieurs plaintes à la MNC et au GIP info retraite, ses dirigeants sont mis en cause en interne pour mauvaise gestion mais refusent de démissionner, la CNAVPL est en permanence obligée d'intervenir en tampon entre la Cipav et ses usagers!
L'impossibilité de joindre la Cipav au téléphone vient d'un ordre interne de ne pas répondre pour ne pas être submergé par les plaintes dues aux retards pléthoriques!!!!!!
Que faites vous ?
Personnellement il me semble que la Cipav enfreint quotidiennement plusieurs articles de la loi 2000-321 relative aux accès citoyens aux administrations publiques ainsi qu'au délai de réponse de deux mois maximum pour une demande administrative.
Elle enfreint également quotidiennement, en n'ayant pas d'adresse mail, le décret 2009-546 relatif à l'accès en ligne de toutes les administrations pour les handicapés.
Pour finir elle enfreint régulièrement la loi 92-686 relative aux recouvrements abusifs de cotisations.
Que faites vous ?
Enfin, elle multiplie les erreurs de traitement de dossier en réclamant plusieurs fois les mêmes papiers ou en oubliant d'en réclamer pour s'en apercevoir des mois plus tard, l'impossibilité totale pour les ayants droit de communiquer avec cette caisse faisant que les choses empirent exponentiellement!

Que faites vous ?
A quoi servez vous ?
A quoi servent les lois de la république ?
Savez vous que selon le code pénal articles 313-1 à 3 et le code de la consommation articles L122-6 et 7, la Cipav et/ou ses dirigeants pourrait être accusés d'escroquerie ?

J'attends de votre part non pas une réponse évasive de plus mais une action pour ad minima obliger dans des délais ultra réduits cette caisse à avoir une adresse mail et à répondre au téléphone.

Sincères salutations
P.... L....."

Alors que la MNC m'a répondu, (sans toutefois répondre à ma demande de me fournir le résultat des audits auxquels la Cipav a prétendument été soumise!), la Cnavpl m'a répondu, le Défenseur des droits aussi, Mr Domeizel, sénateur et vice président du Gip info Retraite censé chapeauter tous les organismes de retraite, n'a jamais répondu à mes deux courriers!

Quant à la presse, je n'ai pas eu non plus de réponse, je vais tenter Médiapart et Rue 89.
Cela fait maintenant 11 mois que j'attends ma retraite Cipav et j'ai recontacté Mr Espagne, médiateur de la Cipav, au téléphone, pour lui demander à quoi il servait s'il se contentait comme la mnc, la Cnavpl et le défenseur des droits de faire passer le courrier (puisque clairement ils ne font rien d'autre!). Bref notre discussion a été fort houleuse, car j'apprécie modérément que l'on me serve des excuses bidons et qu'on rigole quand je parle des gens qui ne trouvent d'autres solutions face à l'administration que s'immoler par le feu!

Ce monsieur m'a dit par ailleurs que si j'allais au siège de la Cipav, quelqu'un me recevrait sans rendez-vous et traiterait mon dossier immédiatement, (ce qui semble recouper d'autres informations), par contre quand je lui ai parlé du remboursement de billet de Tgv.......

Je viens d'envoyer aujourd'hui une lettre RAR à la Commission de recours amiable de la Cipav, qui, j'en suis persuadé, ne me répondra pas, pour pouvoir dans le délai d'un mois saisir le Tass de mon département. C'est une démarche gratuite qui peut se faire sans avocat.

On peut considérer sans se tromper que la Cipav est malade de la multiplication de ses cotisants depuis la création de l'auto entreprenariat pour de courtes durées.

Qu'elle n'a pas du tout su s'adapter et profiter d'une manne de cotisants pour embaucher et moderniser.
Que, même entreprise privée elle à conservé tous les travers de l'administration : lenteur, complexité, manque de communication interne et externe, refus de changement.

Qu'elle enfreint allégrement bon nombre de lois de la République et montre un mépris souverain pour ses cotisants ou retraités.

La question que l'on peut se poser est : pourquoi cela dure t'il depuis si longtemps sans que personne aux gouvernements successifs ne s'en émeuve malgré toutes les sonnettes d'alarmes tirées ?

Adhérent cipav n°CI20016xxxxxxxxx

Problême de Retraite

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire