L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

☁ Témoignage N°114 : "Problème de Retraite"

TemoignagesBonjour, je me reconnais dans beaucoup de témoignages publiés sur votre site. J'ai cotisé à la CiPAV de 1995 à 2003, puis de 2007 à 2014. J'avais déjà lors de ma période d'activité rencontré des poblèmes de surcotisations, pour lesquels j'avais déjà eu pas mal de démêlés avec les agents de la caisse et dû engager un recours (que j'ai fini par gagner). Mais le pire était à venir : à l'heure de ma retraite. J'ai demandé la liquidation de ma pension au 1er mai 2014, mais pour des raisons obscures, sans doute avais-je omis un énième formulaire la CIPAV ne l'a véritablement enregistré qu'au 1er octobre. Etant polypensionnée, j'ai dû faire la navette entre les caisses, ou plus exactement tenir le rôle de la balle de ping pong.

Le 30 octobre 2014, la CIPAV m'informait que mon dossier était apparemment complet et qu'elle s'engageait à le régler dans les 3 mois. En février, ne voyant venir, je faisais plusieurs relances restées sans réponse. Le 17 mars, je me rends dans leurs locaux - somptueux en effet - et je rencontrais une agent, qui après s'être moult excusée au nom de la caisse, m'a fait signer un papier (il manquait soi-disant une information que j'avais cependant déjà fournie) et m'a assuré qu'elle s'occupait de mon dossier le lendemain, soit le 18 mars. Depuis, silence radio, pas de réponse à mes courriers, téléphone injoignable, mise en demeure de communication de mon dossier, sur le conseil de l'association. Juste un frémissement qui ressemble à une mesure de diversion : le 19 mai, je recevais une réponse laconique à mon mail du 8 avril sur l'adresse <mon-dossier- complet-CIPAV@groupe-berri.fr> :

"Nous vous prions de nous excuser pour le retard pris dans le traitement de votre dossier.
Nous procédons à l étude de vos droits et revenons vers vous si nécessaire.".


Je précise que, si ce ne fut pas un chemin de roses, j'ai fini par obtenir la liquidation de mes autres pensions, CARSAT, et complémentaires.
je suis réconfortée d'avoir trouvé CIPAV/Info, même si je constate sa difficulté à se faire entendre et le peu de résultats effectifs. La lecture du rapport de la Cour des comptes m'a fait froid dans le dos et plus encore le témoignage des assurés engagés dans cette galère.
Je suis prête à m'associer à une action collective en justice et également à une démarche citoyenne directe au siège de la caisse. Je voudrais faire mon possible pour faire cesser ce scandale.

Adhérent Cipav n° CI199526xxxxxxxx

CIPAV injoignable Problême de Retraite Problême de Cotisations

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire