L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

► Aidez nous à mettre fin au scandale de la CIPAV

Cipavinfo0134  Chers amis et adhérents,

depuis maintenant six ans notre collectif se bat avec acharnement et succès contre les dérives de la CIPAV et de ses dirigeants.

Toutefois, nous agissons à titre bénévole et notre collectif n'a pas vocation à perdurer dans le temps car nous demandons simplement le bon fonctionnement de la CIPAV.

Concernant ce dernier point, notre collectif rappelle amicalement à tous les adhérents, que nous payons en tant que travailleurs indépendants des cotisations obligatoires à une caisse interprofessionnelle de prévoyance et d'assurance vieillesse et qu'il serait normal, logique, que nous ayons en retour un service de qualité.

Par conséquent, chaque adhérent de la CIPAV est directement responsable et comptable de ce qui se passe au sein de la CIPAV car c'est notre intérêt commun, la garantie du paiement de nos pensions actuelles ou futures.

 

 

 

Cipavinfo0134  C'est pour cette raison notamment que les adhérents de la CIPAV ont la possibilité de voter ou de se présenter comme administrateur.

Aussi bête que cela puisse paraître faire élire une majorité d'administrateurs démocrates suffirait à mettre fin aux difficultés que rencontre les adhérents.

En effet, il suffit simplement qu'une majorité d'administrateur sincères demandent des comptes ou posent des questions pertinentes pour mettre fin au scandale actuel.

A l'heure actuelle, le président du conseil d'administration et son noyau dur de dirigeants diffusent des chiffres erronés ou refusent de s'exprimer sur leurs infractions au motif qu'ils détiennent la majorité du conseil d'administration, 19 voix sur 26 (voir témoignage administrateur : http://www.cipav.info/actualites/actu-de-l-asso/stop-au-genocide-administratif-de-la-cipav-temoignage-d-un-administrateur.html

Pour exemple, Olivier Selmati, ancien directeur, récemment licencié de force par la tutelle via un décret officiel, a pu illégalement doubler son salaire et maltraiter ses employés, sans que cela choque le conseil d'administration.

Les dirigeants de la CIPAV parfaitement au courant des faits, du fait d’un courrier officiel transmis par le directeur de la Sécurité Sociale, lui ont même apporté leurs soutiens par la voix de son président lors du dernier conseil d'administration.

Idem quand les deux précédents directeurs de la CIPAV, messieurs Durin et Saunier ont été condamnés pour non-respect de la commande publique, le conseil d'administration a refusé de se porter partie civile alors que cela va à l'encontre des statuts et de la bienséance.

Plus un dirigeant de la CIPAV est coupable d'infractions, plus le conseil d'administration de la CIPAV lui apporte de soutien.

Quid Bono ?

Maintenant que les choses soient claires, si la culpabilité et l'incompétence des dirigeants de la CIPAV ne fait aucun doute, il est certain que les adhérents n'utilisent pas le pouvoir légitime qu'ils ont pour faire bouger les choses au sein de la CIPAV.

Il y a seulement 7% des adhérents qui votent aux élections et le noyau dur des dirigeants de la CIPAV en profite pleinement pour garder la main mise sur notre caisse de retraite.

C'est le théorème de la démocratie, moins il y a de citoyens arbitres, plus il y a d'injustice dans le monde.

Concernant la CIPAV, il est nécessaire que tous les adhérents s'expriment et il faut élire des personnes sincères aux postes d'administrateur.

A ce sujet, notre collectif vous invite à vérifier sur le site internet de la CIPAV si vous êtes éligible comme administrateur, et si oui dans quel collège : https://www.lacipav.fr/candidatez-elections-2020

Si vous l'êtes, notre collectif vous propose de soutenir votre candidature et de vous mettre en relation avec un candidat titulaire ou suppléant car il faut former un duo électif.

La date limite des candidatures est fixée au 30 septembre.

Il est tellement difficile de remplir les conditions d'éligibilité de la CIPAV (10 ans de cotisation, domination du collège n°1...) que nous vous encourageons à présenter votre candidature si tel est le cas.

Pour illustrer la difficulté de se présenter comme administrateur, il faut savoir que tous les adhérents en litige contre la CIPAV sont désignés inéligibles par les dirigeants ce qui leur permet de museler les adhérents qui souhaitent dénoncer la faillite morale, financière et juridique de la CIPAV.

Dans ses conditions, vous comprendrez l'importance pour les adhérents éligibles de faire preuve de solidarité et de résistance avec les victimes de la CIPAV.

L'union fait la force face au scandale de la CIPAV et notre collectif l'a démontré à de multiples reprises.

Par conséquent, aidez-nous à mettre fin à ce scandale, adhérez à notre collectif, faite un don (voir : http://www.cipav.info/pages/soutenir-cipav-info.html ), relayez cet article auprès de vos proches, sur les réseaux sociaux ( twitter, Facebook,...) et prenez le temps, le courage de mettre fin au système fallacieux de la CIPAV, en participant aux prochaines élections internes.

Yann Franquet pour cipav info.

CIPAV Lacipav

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire