L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

► Face à la fraude électorale de la CIPAV, notre collectif lance l'opération des SANS CULOTTES.

 9 mars 2018 pourvu que ca dureAprès avoir dénoncé en vain les élections frauduleuses de la CIPAV en 2014 et 2017, le collectif CIPAV INFO a compris la leçon et a mis en place pour les élections du 15 décembre 2020, une cellule militante afin de prouver, sans contestation possible, que les dirigeants de la CIPAV ne respectent pas le protocole électoral et qu'ils ont mis en place un système fallacieux, que nous allons démontrer point par point, ci-après.

Face à cette situation d'une gravité extrême et pour être certain d'être entendu cette fois par le Ministère de la Santé, garant du bon fonctionnement de notre caisse de retraite obligatoire, notre collectif a décidé de lancer l'opération des "SANS CULOTTES" en même temps que le vote des adhérents CIPAV prévu entre le 23 novembre et le 15 décembre prochain.

Le principe en est simple, votez massivement pour les candidats que soutient notre collectif ET envoyez votre culotte avec la dédicace CIPAV au Ministère de la Santé,14, avenue Duquesne 75350 PARIS 07 pour dénoncer le ridicule de cette situation; n'ayez crainte, les services du ministère comprendront le message même s'il est anonyme.

Pour voter et faire voter pour les candidats que soutient notre collectif, cliquez sur le lien http://www.cipav.info/actualites/mettez-fin-au-scandale-de-la-cipav-votez-et-faites-voter-pour-nos-candidats-lors-des-elections-du-15-decembre.html

 

 

Il n'y a pas de mots assez durs pour condamner les dérives de la CIPAV mais chacun comprendra que "tricher à des élections n'est que l'apanage des malfaisants et un point commun à tous les systèmes défaillants, mafieux ou génocidaires ".

Concernant les élections 2020 de la CIPAV, notre collectif a déjà alerté le plus grand nombre sur le fait que la commission électorale de la CIPAV ne respectait pas son protocole électoral notamment concernant la rédaction des professions de foi, pour en savoir plus : http://www.cipav.info/actualites/actu-de-l-asso/adherents-de-la-cipav-reveillez-nouvelle-tentative-de-fraude-electorale.html

Dans les élections frauduleuses de la CIPAV, il faut comprendre que tout est fait pour obtenir le moins de votants ou de candidats extérieurs au sérail afin de permettre au noyau dur des dirigeants de la CIPAV de maitriser l'élection avec un très petit nombre de votants issus de réseaux d'influence ou de conseils de l'ordre minoritaires.

Pour en savoir plus à ce sujet : http://www.cipav.info/actualites/liste-des-dix-administrateurs-cipav-a-exclure-lors-des-prochaines-elections.html

Pour rappel, il y a environ un million quatre cent mille cotisants actifs et inactifs au sein de la CIPAV et pourtant sa commission électorale déclare officiellement qu'il y a :

  • 115 000 adhérents éligibles au sein des quatre collèges électifs, soit 8.21% des cotisants
  • 477 000 adhérents faisant partie du corps électoral, soit 34% des cotisants

Pour maitriser le vote des adhérents, le conseil d'administration de la CIPAV et ses directeurs successifs, se sont arrangés pour organiser un vote "électronique en faveur de leur candidats".

Pour preuve, il est clairement indiqué dans l'article 12 du protocole électoral de la CIPAV :

12.Matériel de vote

Le vote est effectué exclusivement par voie électronique. Le matériel de vote est communiqué aux électeurs au plus tard le 7 novembre 2020. Le matériel de vote est constitué comme suit:

-Lettre d'information,

-Liste des candidats (par ordre alphabétique du nom du candidat titulaire) du groupe professionnel de l’électeur avec leurs professions de foi et leur présentation,

-Bulletin de vote correspondant au groupe de l’électeur (candidats titulaires et suppléants),

La commission électorale s’assure de la conformité du matériel de vote avec les dispositions applicables (règles RGPD, recommandations CNIL, ...) Il n’entre pas dans les compétences de la commission de valider les présentations et professions de foi des candidats.

Les électeurs votent par voie électronique sur le site de vote dédié à partir du 23 novembre 2020

La clôture du scrutin est fixée au 15 décembre 2020

Sauf que cet article du protocole électorale n'a pas été respecté et que les adhérents n'ont reçu par mail et comme seul matériel de vote, la lettre d'information *.

Moralité, il n'y a aucune autre publicité sur les candidats que la liste mis en ligne sur le site internet de la CIPAV et impossibilité d'imprimer un bulletin de vote pour le transmettre par la poste.

Pire la majorité des mails de la CIPAV contenant cette lettre d'information ont été considéré comme des spams par de très nombreuses messageries (Gmail,  ....) et logiciels antispam (ex Protecmail,...), détenus par les adhérents votants.

Notre collectif, après avoir interrogé un panel de 1157 adhérents CIPAV, estime qu'à peine la moitié des adhérents votants ont reçu le mail de la CIPAV et il est à noter que pas mal d'entre eux l'ont reçu après la date du 07 novembre, date limite de communication du matériel de vote aux électeurs prévu par l'article 5 du protocole électoral.

Ce qui pourrait apparaître comme de l'amateurisme ou de l'incompétence crasse est en fait qu'une astuce pour limiter mécaniquement le nombre de votants.

La commission électorale est parfaitement au courant des faits car un de leur membre, dont nous saluons au passage la sagesse, l'intelligence et la probité, a fait inscrire sur les procès-verbaux de ladite commission, les faits et les risques encourus par ce mailing de masse, avant son envoi.

Malheureusement comme la majorité des membres commission électorale sont apparemment sourds, muets et aveugles au respect des droits élémentaires des adhérents de la CIPAV, nous demandons officiellement l'annulation des élections et que la CIPAV soit mise sous tutelle indépendante du Ministère de la Santé et des dirigeants actuels.

Trop c'est trop, le Ministère de la Santé ne peut plus se voiler la face sur les turpitudes de la CIPAV, sans se déshonorer davantage.

D'autant plus que la commission électorale de la CIPAV vient d'indiquer qu'à cause des mesures sanitaires imposées par la lutte anti COVID, que personne ne pourra au dépouillement du dit vote, y compris les membres de la commission électorale qui pourront y assister que par vidéo conférence.

Lors d'une réunion avec les services de l'IGAS en date du 13 octobre dernier, notre collectif a clairement averti ses inspecteurs sur les dérives électorales des dirigeants de la CIPAV et le ras le bol ou la souffrance des adhérents de la CIPAV.

Apparemment le message n'est toujours pas passé car la tutelle continue à laisser faire.

Pour rappel, c'est le Ministère de la Santé qui est responsable du bon fonctionnement de la CIPAV et chaque décision importante des dirigeants de la CIPAV est validée par un haut fonctionnaire de ses services de tutelle (IGAS ou la MNC).

Par conséquent, le Ministère de la Santé n'a pas d'autres choix que d'intervenir rapidement pour mettre fin à cette mascarade électorale et ses pratiques d'un autre âge.

Espérons que la réception de dizaines, de centaines, voire de milliers de culottes d'adhérents de la CIPAV par le Ministère de la Santé va permettre de mettre fin à cette situation ubuesque car force est de constater que notre collectif a essayé toutes les autres solutions pour essayer de faire entendre la voix des adhérents (le dialogue, les sommations interpellatives par voie d'huissier, les saisines officielles, les plaintes pénales, etc).

Pour mettre fin au scandale de la CIPAV, soyez solidaires, votez et faites voter pour nos candidats.

N'hésitez pas à envoyer votre culotte au Ministère de la Santé pour dénoncer le scandale de la CIPAV car depuis l'abolition des priviléges en 1789, nul n'est au dessus des lois et tous les citoyens ont droit à la justice.

Merci de diffuser largement ce message auprès des adhérents de CIPAV, sur les réseaux sociaux ou les médias.

Yann Franquet , président du collectif CIPAV INFO

 

*Concernant la lettre d'information, vous en trouverez ci dessous un exemple.

A sa lecture, vous noterez au passage qu'il est indiqué nulle part comment saisir la commission électorale en cas de difficulté, qu'il faut valider deux fois son vote pour une raison inconnue et qu'il n'y a qu'au moment du vote que vous pouvez consulter la liste des candidats et leurs professions de foi.

Pour finir, comme il est impossible de voter autrement que par internet (article 12 du protocole électoral .Matériel de vote : "Le vote est effectué exclusivement par voie électronique") cela prive mécaniquement un adhérent sur six de son droit de vote soit environ 79 500 adhérents votants (source INSEE 2019, voir : https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Numerique/En-France-dune-personne-six-nutilise-pas-Internet-2019-10-30-1201057534 ).

 

  • Copie de la lette d'information transmise par mail :

Bonjour ,

Comme tous les trois ans, le conseil d’administration de la CIPAV doit être renouvelé par moitié cette année. En tant qu’adhérent de la CIPAV, c’est à vous d’élire les administrateurs qui vous représenteront au cours des six prochaines années.

Le vote aura lieu exclusivement par voie électronique et se déroulera du 23 Novembre 2020  à 12 h 00 au 15 Décembre 2020 à 12 h 00. Pendant cette période, vous pourrez voter à tout moment en vous connectant sur votre espace personnel.

Une fois sur votre page d’accueil, il suffit : De cliquer sur le bouton « voter en ligne », De sélectionner les candidats de votre choix, puis de valider 2 fois votre vote.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la notice explicative en cliquant sur le lien suivant : Comment voter en ligne 

Pour tout problème technique, vous pouvez contacter la hotline au 09 72 30 55 63 24h/24 et 7j/7 ou par e-mail à l’adresse : supportvote@paragon-cc.fr

Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire.

 

 

Elections internes Lacipav CIPAV

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire