Créer un site internet

Jean Louis Rey, administrateur provisoire et seul responsable des élections frauduleuses de la CIPAV.

  • Par cipavinfo
  • Le vendredi, 11 décembre 2020
  • Commentaires (0)

Dans la faillite morale et financière de la CIPAV, il est notoire que le Ministère de la Santé et sa tutelle sont responsables ou complices de nombreuses dérives.

A l'heure actuelle, un décret du "ministre du travail, de l'emploi et de l'insertion et le secrétaire d'État auprès de la ministre du travail, de l'emploi et de l'insertion, chargé des retraites et de la santé au travail", a nommée Jean Louis Rey comme administrateur provisoire pour mettre fin aux dérives d'Olivier Selmati* et assumer les pouvoirs dévolus au conseil d'administration et donc par rebond ceux de la commission électorale.

En bref, C'est monsieur Jean Louis Rey qui est maintenant seul responsable du déroulement des élections frauduleuses de la CIPAV et force est de constater qu'il est plus sourd, aveugle et muet que les dirigeants de la CIPAV car une dizaine d'administrateurs ont reconnu publiquement ne pas avoir reçu le matériel de vote à temps et de bonnes conditions

   Rey jean louis  Pour consulter l'Arrêté du 20 août 2020 portant nomination de Jean Louis Rey comme administrateur provisoire de la caisse interprofessionnelle de prévoyance et d'assurance vieillesse (CIPAV) : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=841CAE1AA825E13D56F0443D6F44A6D8.tplgfr27s_2?cidTexte=JORFTEXT000042263316&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000042262965

Monsieur Jean Louis Rey, est parfaitement au courant que les élections de la CIPAV sont frauduleuses et qu'elles ne respectent pas le protocole électoral ou les statuts de la CIPAV.

En effet, plusieurs membres de la commission électorale, des administrateurs de la CIPAV et notre collectif l'ont prévenu des faits à plusieurs reprises, pour en savoir plus à ce sujet : http://www.cipav.info/actualites/lettre-ouverte-a-jean-louis-rey-administrateur-provisoire-de-la-cipav.html

Malheureusement plusieurs sources concordantes nous ont indiqués que Monsieur Rey a pris le parti de maintenir ses élections frauduleuses et de laisser les adhérents mécontents se débrouiller avec la justice.

Ce qui est certain, c'est que les élections se poursuivent malgré le non-respect des statuts, des infractions au protocole électorale, le témoignage des administrateurs de la CIPAV, des centaines de contestations enregistrées par la commission électorale et les avertissements récurrents de notre collectif.

Comment peut-on accepter de maintenir ou de valider une élection d'une telle importance partant du principe que les règles ne sont pas respectés et que de trop nombreux adhérents ne sont tout simplement pas au courant des faits car il n'y a pas eu de la publicité à ce sujet et que le prestataire en charge des élections n'est pas en mesure de garantir si les adhérents votants de la CIPAV ont reçu le matériel de vote.

Par conséquent, si Monsieur Jean Louis Rey persiste à maintenir les élections de la CIPAV, nous saisirons la justice à son encontre car il est seul responsable du maintien de ses élections frauduleuses.

Par ailleurs, notre collectif estime qu'il y a un conflit d'intérêt dans la nomination de Monsieur Rey et la tenue des élections car en tant que haut fonctionnaire, la question se pose de savoir s'il est au service des adhérents ou de l'état français son employeur officiel ?

Pour exemple, quand monsieur Jean Louis Rey désigne François Clouet, haut fonctionnaire et ancien bras droit d'Olivier Selmati, comme nouveau directeur de la CIPAV, quel est l'intérêt de cette nomination pour les adhérents de la CIPAV ?

En effet, Monsieur Clouet est loin d'être le plus compétent pour ce poste, sachant qu'il a assité aux dérives de Monsieur Selmati sans broncher ou qu'il est cité par des adhérents dans une plainte pour délit de concussion, faux en écriture et usage de faux.

Face à cette situation d'une gravité extrême nous demandons à tous les adhérents de la CIPAV en mesure d'assister au dépouillement des votes, le 15 décembre à 12h00 au sein du siège social de la CIPAV situé 9 rue de Vienne à Paris, de venir sur place pour dénoncer les faits auprès de l'huissier de justice en charge de rédiger le procès-verbal d'élection.

Si vous ne pouvez pas venir sur place pour faire part de votre mécontentement et de vos doléances, nous vous invitons à envoyer avant le dépouillement des votes un mail aux membres de la commission électorale pour leur en faire part.

Liste des mails de la commission électorale : Antoine.DELARUE@lacipav.frArmand.GERSANOIS@lacipav.frMartina.KOST@lacipav.frMohammed.OUAZZANITOUHAMI@lacipav.fr ;    elections2020@lacipav.fr

Face à cette situation d'une gravité extrême et pour être certain d'être entendu par l'employeur de Monsieur Rey, le Ministère de la Santé, garant du bon fonctionnement de notre caisse de retraite obligatoire, notre collectif a décidé de lancer l'opération des "SANS CULOTTES DE LA CIPAV" en même temps que le vote des adhérents CIPAV prévu entre le 23 novembre et le 15 décembre prochain.

Le principe en est simple, votez massivement pour les candidats que soutient notre collectif ET envoyez votre culotte avec la dédicace CIPAV au Ministère de la Santé,14, avenue Duquesne 75350 PARIS 07 pour dénoncer son ingérence dans le scandale de la CIPAV ; n'ayez crainte, les services du ministère comprendront le message même s'il est anonyme.

Pour voter et faire voter pour les candidats que soutient notre collectif, cliquez sur le lien http://www.cipav.info/actualites/mettez-fin-au-scandale-de-la-cipav-votez-et-faites-voter-pour-nos-candidats-lors-des-elections-du-15-decembre.html

Merci de votre aide et de votre soutien.

Yann Franquet pour CIPAV INFO

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
×