L'Union fait la force face aux agissements de la CIPAV.

Jacques Escourrou

► Le bilan pitoyable de Marisol Touraine et de la tutelle de l'état concernant le scandale de la CIPAV.

Marisol cipavLes multiples défaillances de la tutelle de la CIPAV et l'incapacité de Marisol Touraine à mettre fin aux dérives croissantes de la caisse sont récurentes, dixit les différents rapports de la Cour des comptes ou articles de presse.

La tutelle de la CIPAV est sous la responsabilité du Ministère de la Santé et sous le contôle de toutes les administrations en charge du dossier ( DSS direction sécurité sociale, MNC mission nationale de contrôle, IGAS inspection générale des affaires sociales,... ).

A l'aube du départ de Marisol Touraine à cause des prochaines élections présidentielles, il semble opportun pour notre collectif d'expliquer clairement la responsabilité de la tutelle du Ministère de la Santè dans le scandale actuel et la gestion désordonnée de la CIPAV.

Lire la suite

► Les dirigeants de la CIPAV sont les rois du tripatouillage électoral !!! (MAJ)

Cipavinfo0076A l'occasion des élections internes de la CIPAV, les dirigeants passés et actuels de la caisse ont toujours déployés de multiples moyens de dérives électorales (colléges partisans, utilisation de l'huissier de la CIPAV, rejet de candidatures...).

Les exemples sont nombreux et l'anecdote la plus célébre à ce sujet étant celle de Monsieur Jacques Escourrou, ancien président du conseil d'administration, usurpateur notoire et qui n'avait pas le droit d'être élu administrateur de la CIPAV car il n'était pas à jour de ses cotisations obligatoires.

Par conséquent, notre collectif avait imaginé pas mal de scénarios de tripatouillage électoral possibles pour les prochaines élections internes prévues en décembre 2017, sauf que la réalité est toujours plus forte que l'imaginaire.

En bref, pour éviter que les admistrateurs de la série A soient remplacés par des administrateurs sympathisants de notre collectif ou autres, le conseil d'administratation de la CIPAV a voté à l'unanimité l'annulation des prochaines élections et la prolongation de la durée des mandats des administrateurs, de trois ans.

C'est maintenant à la direction de la sécurité sociale de valider ou non cette décision.

Lire la suite

► Les dirigeants de la CIPAV sont récompensés pour leur gestion médiocre, AU SECOURS !!!

Cipavinfo0111Lors du conseil d'administration du 1 février 2017, le noyau dur des administrateurs de la CIPAV (13 administrateurs) a décidé de récompenser par des primes allant jusqu'a plusieurs dizaines de milliers d'euros, les dirigeants salariès de la CIPAV, ceci juste avant la parution du raport de la Cour des Comptes, afin de clore les débats comme à son habitude.

Depuis des années notre collectif dénonce la connivence qu'il y a entre les directeurs, leur équipe de direction et le noyau dur du conseil d'administration de la CIPAV.

Il est temps que cela cesse car c'est clairement injuste et contraire à la déontologie.

Pour rappel, la Cour de discipline budgétaire a clairement indiqué dans son jugement de décembre 2016 que les deux anciens directeurs de la CIPAV avait permis à l'usurpateur Jacques Escourrou, de bénéficier d'avantages en tant que président du conseil d'administration de la CIPAV.

Lire la suite

❖ Le président de la CIPAV se dispense des majorations de retard

Escourrou cotisation cipavSource: Lextimes, 14 janvier 2017

Le président du conseil d’administration de la Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse (Cipav), Jacques Escourrou, a réglé avec beaucoup de retard ses cotisations retraite pour les années 2008 à 2012 sans que lui soient appliquées les majorations de retard prévues par les statuts de la Caisse, selon un arrêt du 30 décembre 2016 de la Cour de discipline budgétaire et financière publié hier au Journal officiel.

Architecte de profession, Jacques Escourrou, gérant de la société d’exercice libéral éponyme créée en septembre 2002, est affilié à la Cipav à raison de son activité professionnelle, il a été élu à son conseil d’administration en 2008 et en a assuré la présidence de 2008 à 2014.

Dans cet arrêt qui sanctionne le directeur général en exercice de la Caisse pendant la période litigieuse, Jean-Marie Saunier, pour s’être abstenu « de rechercher le recouvrement de majorations qu’encourait de plein droit le président de son conseil d’administration », la Cour1 détaille les cotisations appelées et non réglées par Jacques Escourrou qui n’avait pas « opté pour le règlement de ses cotisations par prélèvements bancaires mensuels ».

Lire la suite

❖ L’ancien directeur de la CIPAV condamné pour favoritisme par la Cour des Comptes (Le Monde)

Cour des comptesLa Cour de discipline budgétaire et financière a reconnu les nombreuses infractions commises par Jean-Marie Saunier, ex-responsable du « groupe Berri ». Déjà condamné pénalement, il se voit infliger une amende pour un « avantage injustifié » accordé au président du conseil d’administration d’une des entités qu’il dirigeait.

Lire la suite

► CIPAV : décryptage d'une dictature moderne

Cipavinfo0150Depuis trop longtemps, la CIPAV est dirigé comme une dictature par un noyau dur de dirigeants (administrateurs et directeurs) qui s'octroit des priviléges et qui n'hésite pas à s'arranger avec la vérité ou à faire preuve d'autorité. Les exemples sont nombreux, récurrents et tout le monde est au courant de la situation depuis la parution du rapport de la Cour des Comptes ou de différents reportages (Mediapart, Capital, France Inter,...°).

Plutôt que démissionner face aux différents scandales de la CIPAV, la majorité des administrateurs et dirigeants de la CIPAV s'organise pour rester durablement en place notamment grâce à la complaisance de la tutelle de l'état qui leur permet d'être juge et coupable de leurs dérives ou infractions diverses.

On parle de dictature car les adhérents de la CIPAV élisent des administrateurs pour les représenter et que ces derniers se comportent comme des dictateurs.

La preuve en est, les points suivants :

Lire la suite

► La chute de l'usurpateur de la CIPAV

Cipavinfo0107Le collectif CIPAV INFO a le plaisir de vous informer que le Tribunal de Grande Instance de Paris vient de confirmer l'annulation de la nomination de M. Jacques Escourrou comme Président honoraire de la CIPAV. Monsieur Escourrou est la personne qui a usurpée en toute impunité les fonctions de Président du Conseil d'administration de la CIPAV et l'un des responsables de la gestion désordonnée de la CIPAV.

Dés l'annonce de sa déplaisante nomination surprise lors du conseil d'administration de la CIPAV du 25 mars 2015, voir procés verbal ci joint (Pièce jointe n°1), le collectif CIPAV INFO a décidé de former et de financer une procédure juridique pour demander l'annulation de cette scandaleuse nomination soutenue par l'actuel président du conseil d'administration de la CIPAV, Monsieur Philippe Castans et une majorité d'administrateurs.

Lire la suite